Un bébé, c’est parfait pour voyager

Un bébé, c’est parfait pour voyager
Urbania Particuliers, Planifier Particuliers, Planifier

Oui, un bébé, c’est exigeant. Mais dans bien des cas, ses besoins n’ont rien de compliqué, et tu peux t’en occuper aussi bien au Québec qu’au Guatemala.

Un nouveau-né, ça dort, ça pleure, ça boit, ça fait pipi ou caca, puis ça dort encore. En d’autres mots, tant que tu as des bras, des couches et un biberon ou une paire de seins, tu peux emmener bébé à peu près n’importe où.

Tu peux chiller au café du coin avec bébé. Tu peux lire un roman au parc municipal avec bébé. Tu peux souper dans un bon resto avec bébé. Et tu peux, comme Kim et Michaël, te pousser pendant deux mois au Panama avec bébé.

« Souvent, on se met des limites avec un bébé parce qu’on a peur, raconte Kim. Quand on a pris l’avion avec Olivier, je me demandais s’il allait avoir mal aux oreilles, s’il allait pleurer tout le long, s’il allait énerver les passagers. Finalement, les agents de bord ont été super aidants et le petit a dormi pendant quasiment tout le trajet. »

Non seulement l’avion est gratuit pour les enfants de moins de de deux ans — s’ils restent assis sur leurs parents —, mais les nouveau-nés, ça voyage léger! « Les bébés sont des adeptes de la simplicité volontaire, dit Kim. En bas de six mois, tu n’as pas à traîner 36 000 bébelles et ils ne réclament pas constamment ton attention. » Ça, ça viendra bien assez vite, alors profites-en donc pendant que tu peux!

Évidemment, voyager avec bébé demande davantage de planification, et des imprévus peuvent survenir. Tu peux oublier le sac à couches à l’aéroport. Bébé peut faire de la fièvre à cause d’une poussée de dent. S’il y a un problème, ne capote pas. Des nouveau-nés, il y en a partout dans le monde. En cas de pépin, tu pourras acheter tout ce qui te manque ou trouver un médecin qualifié. Procure-toi quand même une bonne assurance voyage pour ta petite famille avant de partir.

Autre avantage : tout le monde aime les bébés. Tsé, ton voisin qui ne t’a jamais parlé en dix ans et qui t’arrête maintenant chaque fois que tu passes avec ta poussette pour faire des guili-guili? Ben c’est la même chose en voyage. Un serveur vous offre un verre payé par la maison. L’hôtel vous donne un upgrade gratuit. Pis tout le monde vient vous voir à la plage parce que bébé est donc cute.

Évidemment, ce ne sont pas tous les bébés qui se trimballent facilement. S’il ne dort jamais plus que 30 minutes consécutives, tu n’auras pas le goût de l’emmener à Paris. Ou peut-être que l’accouchement a été vraiment intense, et que tu rêves plus de passer un mois dans ton lit que de faire le tour du monde. L’important, c’est de t’écouter.

Mais rappelle-toi qu’un voyage, ça peut aussi être un week-end de camping à Kamouraska. C’est beau, Kamouraska. Et les nouveaux sons, les nouvelles odeurs, les nouvelles couleurs, ça stimule bébé. Tu sais ce qu’on dit : les voyages forment la jeunesse. Même la très petite jeunesse.

 

Tu te poses des questions sur ta marmaille? On a plein de conseils pour toi.

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés