Portrait d’entrepreneure: Vicky Girouard de MotivOp

Portrait d’entrepreneure: Vicky Girouard de MotivOp
Banque Nationale Entreprises, Inspirer Entreprises, Inspirer

Après une première expérience entrepreneuriale qui se solde par un échec, Vicky Girouard se retrousse les manches et imagine un produit pour aider les gens… à retrouver la motivation.

Ainsi naît MotivOp, une boîte qui commercialise des phrases inspirantes autocollantes pour miroir.

Qu’est-ce que MotivOp ?

La mission de l’entreprise est de motiver, inspirer et encourager les gens dans leur quotidien en trouvant des produits qui les aideront à garder une attitude positive. Les premiers produits mis en vente sont les autocollants électrostatiques sur lesquels on peut trouver des phrases comme : « J’écoute mon intuition» ou « Tu es formidable ! Ne l’oublie pas ! » Les incidents sur mon parcours m’ont prouvé qu’il était important d’être entouré de positif dans les moments difficiles…

Pourquoi a-t-on besoin d’encouragement ?

J’ai beaucoup réfléchi à cette question, particulièrement depuis qu’on m’a approchée pour écrire un livre sur le sujet. Depuis plusieurs années, les gens travaillent plus avec leur tête qu’avec leurs mains. Contrairement à autrefois où on labourait les champs, où l’on construisait des bateaux et que l’on pouvait voir nos réalisations, aujourd’hui, on travaille avec sa tête. Du coup, on a l’impression de travailler constamment sans jamais en voir les résultats concrets. Ce mode de vie surchargé nous éloigne de ce besoin fondamental de l’humain : être aimé et valorisé.

Et vous, quelle est la phrase motivante qui vous a le plus encouragée ?

Celle qui m’a convaincue de faire le grand saut de l’emploi sécurisant vers le monde des affaires, c’est la phrase : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait », de Mark Twain. Parfois, il faut être un peu naïf pour se lancer en affaires, parce que si on savait ce qui nous attend… on ne le ferait peut-être pas !

Vous avez fait beaucoup de bénévolat, qu’en retirez-vous ?

Le genre d’entreprise que j’ai créée est le fruit de ces années de bénévolat. C’est le résultat de ce désir profond, depuis que je suis jeune, d’aider les gens qui vivent des difficultés. À la base, quand on est entrepreneur, je pense qu’on a tous ce désir de changer le monde. Peu importe notre domaine, on veut innover, répondre à un besoin. Donc, l’implication envers l’autre est très importante pour moi.

Les revenus de l’entreprise vous permettent-ils d’en vivre ?

Cela fait près de deux ans que l’entreprise existe et je réussis à m’autofinancer avec la vente de mes produits. Au début, par contre, j’ai dû demander à mes proches de me prêter de l’argent. Je pense qu’on n’a pas le choix au démarrage d’une entreprise d’avoir soit de l’argent de côté, soit un conjoint qui paie les factures, soit un travail à temps partiel. Aujourd’hui, je travaille plus de 40 heures par semaine dans l’entreprise et j’arrive à me verser un salaire convenable… Bientôt, il sera confortable ! Je commence aussi à regarder du côté des subventions offertes par le gouvernement. Je cherche du financement pour m’aider à faire grandir MotivOp un peu plus vite.

Il y a donc de nouvelles idées de produits dans l’air ?

Les autocollants électrostatiques fonctionnent bien, mais il faut toujours réfléchir à de nouveaux outils simples et abordables, qui peuvent nous motiver dans le quotidien. Mon but est de développer une gamme de produits MotivOp : vêtements, papeterie, etc. Cela dit, c’est dispendieux (graphisme, impression). Donc, j’élabore mes nouveaux produits lentement, mais sûrement…

Vous avez un projet en tête?

Bâtissez et optimisez votre idée d’affaires avec l’outil qui guidera vos réflexions entrepreneuriales.

Débutez votre modèle d’affaires dès maintenant.

 

Photo et retouches : Martin Flamand, 2016

À lire aussi:

Édité le 22 décembre 2016

Sujets reliés