Je veux plus d’argent SVP

Je veux plus d’argent SVP
Urbania Particuliers Particuliers

Un salaire, ça se négocie, même si c’est ton premier emploi. Voici nos trucs pour aller chercher quelques piasses de plus dans le portefeuille de ton boss.

Trouve ce que tu vaux

Lâche Instagram deux minutes et sers-toi de Google ou de Glassdoor pour trouver le salaire moyen que les gens de ta profession touchent en début de carrière—eh oui, tu as une carrière maintenant. Si tu n’es pas gêné, demande aux gens que tu connais dans le milieu combien ils gagnent. Ce n’est pas plaisant à faire, mais c’est le genre d’information qui pourrait t’éviter de gagner 3 000 dollars de moins que ton voisin de bureau qui, lui, a pris le temps de s’informer.

Booste ton CV

Tu n’as pas des tonnes d’expériences à inscrire sur ton CV, alors mise sur ce que tu as fait de pertinent en dehors du travail. Tu as gagné des concours à l’école? Ça prouve que tu es hot. Tu as passé un an à l’étranger? Ça veut dire que tu es « aventureux et curieux ». Tu fais du bénévolat depuis dix ans dans un foyer de personnes âgées? Sérieux? Dis-le! Toutes ces infos augmentent ta valeur au moment de négocier. En passant, corrige ou fais corriger ton CV et ta lettre de motivation. Un bon français, c’est toujours payant.

L’entrevue

Tsé, le moment de l’entrevue où on te demande quelles sont tes attentes salariales? Dis toujours un plus gros chiffre que ce que tu veux. Peut-être pas 25 000 dollars, mais une couple de mille quand même… tout en soulignant que ce boulot te motive vraiment. Pose aussi des questions sur les à-côtés, comme les avantages sociaux. Tu veux le savoir si une entreprise fournit les petits déjeuners. Ça vaut quelque chose, un smoothie gratuit tous les matins.

Poker face

Tu reçois enfin une ou des offres de poste. Bravo! Maintenant, c’est le temps de négocier. Sois audacieux sans être prétentieux—c’est quand même ta première vraie job. N’oublie pas, il n’y a pas juste le salaire qui se négocie. Parfois, les patrons sont plus flexibles sur les vacances et les REER que sur la paye. La pire chose qui puisse arriver, c’est qu’on te dise non.

Réfléchis

Même si l’offre semble alléchante, dis que tu vas y penser. Ça paraît mieux, et tu recevras peut-être une proposition de ton employeur de rêve entre-temps. Et ne considère pas seulement l’argent. La proximité du bureau, l’ambiance de travail, les possibilités d’avancement et l’horaire, ça compte aussi. Quand même, n’étire pas la réflexion plus longtemps qu’une journée ou deux. Sinon, c’est quelqu’un d’autre qui l’aura, ta job.

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés