Le teambuilding pour des équipes plus performantes

Le teambuilding pour des équipes plus performantes
Banque Nationale Entreprises, Inspirer Entreprises, Inspirer

Atelier de cuisine, escalade ou escape game, les activités de teambuilding sont entrées dans les habitudes des gestionnaires en ressources humaines. Elles contribuent à consolider les équipes et doivent donc être bien pensées et les résultats, analysés, pour en valoir la peine.

Une bonne cohésion d’équipe en entreprise est indispensable. « C’est un avantage concurrentiel, affirme Geneviève Lemay, spécialiste du développement d’équipe à l’Agence TeamBuilding, qui propose de la formation en développement et en amélioration du fonctionnement d’équipe, ainsi que des activités de teambuilding. Une équipe cohésive prend de meilleures décisions. Les employés ont aussi plus de plaisir à travailler, ce qui est un élément important pour la rétention et la productivité. »

Ce genre d’activités vise le renforcement des liens entre les membres d’une équipe grâce à des expériences vécues en groupe. « La base d’une équipe qui se tient, c’est la confiance. La cohésion existe quand tous les membres savent qu’ils peuvent être honnêtes et transparents sans risque : avouer ses erreurs, reconnaître que l’idée de l’autre est meilleure que la sienne, demander de l’aide. Le teambuidling accélère le processus d’acquisition de cette confiance », indique Geneviève Lemay.

 

Autre avantage : ces activités peuvent contribuer à améliorer le fonctionnement d’une équipe en permettant « une prise de conscience à travers une expérience et une compréhension de soi et des autres. Ainsi, on comprendra mieux ses propres réactions et celles des autres dans le contexte de travail », ajoute Geneviève Lemay. Elles peuvent aider à libérer la parole et faire émerger des discussions autour de problèmes naissants dans l’équipe, renforcer la confiance, révéler des dysfonctionnements internes, etc.

Sortir du bureau

Les activités de teambuilding sont généralement organisées en dehors du cadre de travail. Les employés peuvent ainsi se montrer sous un autre jour. Le fait de participer à une activité entre collègues en dehors du bureau et dans une ambiance plus informelle laisse transparaître d’autres traits de personnalité et fait appel à d’autres compétences.

Les activités sont conçues et choisies selon le but recherché par le leader : « Accroître la responsabilisation des employés, l’innovation, l’engagement, résoudre un problème, etc. », énumère Geneviève Lemay. Qu’elles soient un simple moment ludique pour resserrer les liens ou un défi pour obliger les membres de l’équipe à travailler ensemble et unir leurs forces, ces activités sont « utiles pour développer des compétences collectives, donner du vécu positif à une équipe ou apprendre aux gens à se connaître », explique Louise Charrette, spécialiste en consolidation d’équipe.

Le teambuilding est pertinent à tout moment de la vie d’une équipe : au début, quand les membres ne se connaissent pas, à l’arrivée d’un nouveau collègue, pour accroître la cohésion, pour travailler sur un dysfonctionnement, etc. La fréquence de ces activités dépend donc de la situation de chaque équipe.

Un outil parmi d’autres

Pour que l’activité soit utile, il faut d’abord analyser l’équipe et poser un diagnostic. « Croire qu’une activité ludique va régler tous les problèmes est une erreur, prévient Louise Charrette. C’est plutôt un déclencheur. Si on ne fait rien après et qu’elle n’est pas inscrite dans un plan plus global, ça ne sert à rien. Il doit y avoir un but et les résultats de l’activité doivent être analysés pour que les apprentissages soient appliqués au milieu de travail. » L’activité en elle-même révèle certains modes de fonctionnement de l’équipe, des traits de personnalité des uns et des autres, des forces et parfois des travers. « Il faut faire un suivi pour transposer les enseignements dans le milieu de travail », complète Geneviève Lemay.

Un choix adapté

L’activité doit être efficace et bien adaptée. « Il faut d’abord poser l’objectif et ensuite bien comprendre qui est l’équipe. S’il s’agit d’informaticiens introvertis, choisir de leur faire faire une improvisation ne serait pas forcément pertinent », souligne Geneviève Lemay. Amener les employés à trop sortir de leur zone de confort risque de les faire sentir incompétents.

Quoi faire avec votre équipe ?

La liste d’activités proposées s’est beaucoup diversifiée avec le temps. Chacune a sa fonction, son moment et son public. Voici quelques exemples :

  • Du type sérieux : test de personnalité, mise en situation du genre « Vous êtes tous sur un bateau en train de couler au milieu de l’océan, il faut vous mettre d’accord sur les 10 choses à emporter dans la barque de sauvetage »;
  • Ludiques : chasse au trésor, jeux de rôle, improvisations, rallye;
  • Physiques : descente d’une rivière en rafting, atelier de danse, cours d’autodéfense;
  • Culturelles : atelier culinaire, après-midi mixologie, sortie au musée, dégustation de vin;
  • Sociales : [email protected], repas de Noël, activité philanthropique, BBQ d’entreprise;
  • Décalées et originales: jeu de zombies, enquête policière, rejouer une pièce musicale classique sans connaissance musicale, simulation d’un incendie, etc.

Quand elles sont bien choisies, réalisées dans un cadre global et analysées pour être réinvesties dans le milieu de travail, les activités de teambuilding sont un succès. Dans cette ère numérique où les contacts virtuels sont parfois plus nombreux que les échanges en personne, elles permettent d’améliorer la communication au sein de l’équipe, d’accroître le sentiment d’appartenance, d’augmenter le niveau d’engagement et d’atteindre des résultats collectifs. Une équipe forte et unie, de meilleurs résultats pour l’entreprise.

Édité le 22 août 2018

Sujets reliés