RVER : gestionnaires heureux, PME inquiètes

RVER : gestionnaires heureux, PME inquiètes
Banque Nationale Entreprises, Transférer Entreprises, Transférer

Le nouveau Régime volontaire d’épargne-retraite (RVER) est accueilli différemment par les gestionnaires de placement et les PME.

Les gestionnaires de placement sont d’avis qu’ils ne feront pas fortune avec la gestion du RVER, rapportait le site Argent, parce que les frais de gestion ne pourraient être que de 1 %.

Toutefois,  les gestionnaires s’étaient dit heureux de la mise en place de ce nouveau régime, dont ils réclamaient la création, et qui demeure une bonne occasion d’affaires pour eux. Pour faciliter la gestion du RVER, Québec pourrait imposer une répartition des actifs selon l’âge de l’épargnant, note l’article.

Par exemple, le ratio d’actions et d’obligations pourrait être de 75 %-25 %, à 30 ans, puis de 25 %-75 % à 60 ans.

PME : une obligation contestée

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) déplorait l’obligation imposée aux entreprises d’offrir un RVER à leurs employés.

Même si les entreprises n’ont pas l’obligation de contribuer au régime, elles devront effectuer les prélèvements sur les paies des employés, ce qui est un fardeau supplémentaire. La FCEI aurait voulu que le gouvernement commence par alléger le fardeau fiscal des Québécois.

Le régime volontaire d’épargne-retraite vise les deux millions de travailleurs qui n’ont pas d’épargne.

À lire aussi:

Édité le 16 août 2017

Sujets reliés