Quand les dettes vous écrasent

Quand les dettes vous écrasent
Banque Nationale Épargner, Planifier Épargner, Planifier

Même si les dossiers d’insolvabilité ont diminué de 10 % au Canada depuis un an, les Canadiens peinent à se sortir la tête de l’eau, indique un article récent du site financier LaPresseAffaires.com.

Voici donc quelques chemins que les consommateurs en difficulté financière pourront emprunter, tout dépendant de leur situation propre, une fois qu’ils auront rencontré un conseiller budgétaire. Il est entendu que la faillite est la dernière solution à envisager.

La consolidation de dettes : elle consiste à réunir des dettes éparses et à échéance variable sous un même parapluie pour réduire leur poids sur le budget. Il s’agit de contracter un nouveau prêt qui servira à acquitter ces créances, si possible en négociant un taux d’intérêt moyen plus avantageux.

La proposition de consommateur : c’est un arrangement que vous proposez à vos créanciers pour réduire la pression de vos dettes sur votre budget. Il permet au consommateur d’éviter la faillite et au créancier de récupérer plus d’argent. Le hic : la cote de crédit grimpe à R9, la plus mauvaise, durant toute la période sur laquelle s’étend la proposition, soit un maximum de cinq ans.

Le dépôt volontaire : cette procédure existe pour vous soustraire aux pressions insistantes de vos créanciers, qui vous menacent de saisie, ou encore pour éviter la faillite. Vous devez vous adresser à la Cour du Québec àa qui vous verserez une partie de votre revenu. Le tribunal en fera ensuite la distribution aux créanciers en proportion de leurs créances. Tant que le dépôt volontaire n’est pas complété, la cote de crédit est placée à R9, tout comme lors d’une faillite.

La faillite : Si vous n’êtes n’est plus en mesure de respecter vos engagements et d’acquitter vos dettes, la faillite vous permettra de vous en libérer. Vous remettrez vos biens alors à un syndic de faillite, sauf ceux exemptés par la loi, afin qu’il en dispose pour rembourser vos créanciers. Sont exempts notamment les meubles de votre domicile nécessaires au ménage, jusqu’à concurrence d’une valeur de 6000$, la nourriture et les vêtements essentiels.  Votre maison, vous l’aurez compris, n’est pas protégée. Une situation de faillite dure un minimum de neuf mois, et peut s’étendre jusqu’à 21 mois, selon les revenus du débiteur.

 

Édité le 17 août 2017

Sujets reliés