Pourquoi certains disent : bye, bye, boss!

Pourquoi certains disent : bye, bye, boss!
Banque Nationale Entreprises, Inspirer Entreprises, Inspirer

Qu’est-ce qui pousse un employé à changer d’entreprise? Comment un employeur peut-il retenir ses employés?

Ces questions sont particulièrement pertinentes à l’heure où la création d’emplois reprend au pays. Comme le note La Presse Affaires, l’économie canadienne a créé 140 000 emplois en mars et avril. Dans certains domaines, comme les finances ou la comptabilité, les candidats sont très recherchés, ce qui fait qu’ils ont le choix.

Par contre, il arrive que ce soit l’entreprise qui est responsable du départ de ses employés :

  • Si elle n’investit pas suffisamment dans l’organisation ou le développement technologiques, les défis manquent, ce qui provoque des départs.
  • Si elle n’engage pas de personnel additionnel en période de croissance et que les employés sont surchargés.

Dans une forte proportion, un employé quittera une entreprise à cause de son supérieur immédiat. En d’autres mots : on ne quitte pas une entreprise, mais son patron, qui nous a déçus, souvent par manque d’encadrement.

Comment retenir ses employés?

Les employés fidèles, raconte l’article, développent un engagement affectif avec leur travail, l’équipe et leur patron. Pour renforcer les liens entre une entreprise et ses employés, il faut accorder du temps à chacun des employés, notamment par des rencontres individuelles.

C’est la meilleure façon de prendre le pouls de l’employé et de comprendre les besoins de chacun, explique-t-on dans l’article. De plus, il faut privilégier la qualité de vie des employés, ce qui requiert d’investir dans la formation, de favoriser le télétravail et, par exemple, d’offrir des semaines de travail écourtées durant l’été.

Une autre méthode de rétention qui donne de bons résultats : le mentorat entre employés. Et le salaire? Son impact ne dure pas très longtemps, de trois à six mois, souligne l’article. D’où l’importance de s’occuper de la qualité de vie de ses employés.

À lire aussi:

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés