PME et travailleurs autonomes auront leur régime de retraite

PME et travailleurs autonomes auront leur régime de retraite
Banque Nationale Croître, Entreprises Croître, Entreprises

Employés de PME et travailleurs autonomes auront bientôt accès à un régime de retraite collectif, dont la création a été annoncée en novembre.

Comme l’explique le site financier lesaffaires.com, ce nouveau type de régime de retraite vise les travailleurs autonomes et les PME. La création des régime de pension agréé collectif (RPAC) a été annoncée en novembre 2011 par le gouvernement fédéral.

Celui-ci estime que ces nouveaux régimes de retraite permettront d’obtenir des économies d’échelle, sur les frais de gestion notamment. En regroupant les cotisations de travailleurs qui n’ont pas accès actuellement à un régime de retraite, ceux-ci auront aussi un meilleur d’achat.

Ce qu’il faut savoir au sujet des RPAC :

  • Le RPAC est un régime volontaire, dont les paramètres seront fixés par les gouvernements provinciaux.
  • Au Québec, le gouvernement provincial a indiqué que tous les employeurs seraient tenus de l’offrir, mais que les employés auraient le choix de s’en retirer.
  • Comme les RPAC seront des régimes privés, les rendements ne seront pas garantis par le gouvernement fédéral.

Des critiques

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante a bien accueilli le projet du gouvernement. Cependant, la branche québécoise de l’organisme trouve très « préoccupante » l’obligation pour les employeurs québécois d’offrir un RPAC, une obligation qui n’existe pas dans le projet fédéral.

Par ailleurs, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a évalué que le RPAC ne règle pas le problème de la sécurité du revenu à la retraite. Le syndicat préférerait que le gouvernement augmente de façon importante les prestations du Régime de pension du Canada.

À lire aussi:

Édité le 16 août 2017

Sujets reliés