Perdre son emploi : 10 trucs pour trouver un nouveau poste avec assurance

Perdre son emploi : 10 trucs pour trouver un nouveau poste avec assurance
Banque Nationale Particuliers, Planifier Particuliers, Planifier

Se faire licencier n’est jamais une bonne nouvelle. Découvrez nos 10 trucs pour passer à la prochaine étape de votre carrière.

Qu’on s’y attende ou non, perdre son emploi ébranle toujours un peu et plusieurs questionnements peuvent nous assaillir. Pour mieux retomber sur nos pieds et réintégrer le milieu du travail, voici 10 conseils à mettre en pratique.

1 – Prenez le temps de décanter

La perte d’un emploi est considérée comme l’un des événements les plus stressants pouvant survenir dans une vie. Dépendamment des circonstances, celles-ci peuvent être accompagnées d’amertume, de colère, de déception, etc. « Si c’est possible, il faut éviter “ l’effet Tarzan ” et sauter d’un emploi à un autre », indique Mme Carolina Castro, CRHA, coach professionnelle.

Ce temps de pause vous permettra ainsi de mieux gérer la situation et les sentiments qui en découlent, et surtout, de ne pas traîner avec vous ces sentiments non résolus dans un autre emploi. Dénigrer son ancien patron lors de son entrevue d’embauche parce qu’on n’a pas encore digéré le renvoi, ce n’est jamais bon…

2 – Réévaluez votre situation financière

Après le choc, vient souvent le stress occasionné par la perte de revenu. Afin de minimiser les impacts et potentiels problèmes, il est important de réviser votre situation financière. Quels sont vos principales dépenses récurrentes et comment pourriez-vous les réduire? À quelles responsabilités financières pourriez-vous mettre fin temporairement, telles que les sorties au restaurant ou certains achats compulsifs? Tentez de distinguer les dépenses indispensables à votre bien-être et à la recherche d’emploi de celles qui sont facultatives, voire superflues. Avez-vous une assurance qui vous permet de reporter pendant un certain temps vos paiements? Mieux vaut réduire les dépenses autant que possible plutôt que d’engranger des dettes évitables. Une perte d’emploi est suffisamment stressante, pas besoin de dettes en plus.

3 – Tirez profit de votre assurance paiement carte de crédit

Si vous avez contracté une assurance paiement ou solde carte de crédit , c’est le moment de l’utiliser. Pouvant être utilisée en cas de perte involontaire d’emploi, cette protection permet généralement de couvrir un peu plus que le paiement minimum au moment de la perte d’emploi et possiblement une partie du dernier solde de votre carte de crédit. Toutefois, ce produit n’est pas applicable, entre autres, que si le renvoi a été causé par une action délibérée ou si l’emploi était temporaire.

4 – Faites le bilan

« Il est important de prendre le temps de définir vos besoins, les conditions que vous souhaitez obtenir pour votre prochain emploi », indique Mme Castro. Désirez-vous postuler dans le même domaine? Quels types de défis recherchez-vous dans votre prochain emploi? Aimeriez-vous plutôt retourner aux études? Se questionner permet ainsi de se recentrer sur ce que vous voulez vraiment, à ce stade-ci de votre carrière. « D’ailleurs, réaliser ce bilan va vous aider à mieux effectuer vos recherches et mieux vous présenter. Cela paraîtra en entrevue », renchérit la coach professionnelle.

5 – Mettez à jour vos outils promotionnels

Prêt à plonger dans la recherche d’emploi? Prenez d’abord grand soin de vérifier que vous êtes bien outillé. Curriculum vitae, profil LinkedIn, lettre de présentation… une révision s’impose pour mettre en avant-plan vos réalisations. « Pour LinkedIn, pas besoin de tout détailler, il faut garder du contenu à dévoiler en entrevue. Aussi, si vous soumettez un CV en anglais, il faut s’assurer d’être capable de le défendre en entrevue. Ce n’est pas tout de l’avoir fait traduire! », conseille Mme Castro. D’ailleurs, cette dernière rappelle que la lettre de présentation doit servir à indiquer aux potentiels employeurs pourquoi ils devraient lire votre CV parmi toutes les candidatures reçues.

6 – Pensez au coaching

Parfois, il peut être difficile de passer à autre chose après ce que l’on considère un échec professionnel. Également, si cela faisait longtemps que vous étiez employé par la même entreprise, se lancer dans un processus de recherche d’emploi et d’entrevues peut ne pas être toujours évident. Consultez un professionnel pour faire le point. Cet exercice peut s’avérer une excellente idée! Divers spécialistes du domaine des ressources humaines sont en mesure de vous conseiller et de vous aiguiller.

7 – Exploitez votre réseau

Une fois vos objectifs fixés, il est temps de mettre à profit les cartes d’affaires amassées ces dernières années. « L’idée, c’est de viser la qualité avant la quantité. Priorisez vos contacts selon l’emploi que vous recherchez », explique la coach professionnelle. Les contacts sur votre profil LinkedIn doivent aussi, bien évidemment, être mis à profit.

8 – Créez des opportunités

Comme mentionné plus haut, certains vivront peut-être difficilement cette phase de leur carrière. Néanmoins, la pire chose à faire lorsque vous êtes en recherche d’emploi, c’est de vous isoler. « Osez-vous présenter à des activités de réseautage. Inscrivez-vous à des formations. Cela peut donner lieu à des rencontres. De plus, c’est toujours enrichissant d’entendre les perspectives des gens du milieu », recommande Mme Castro.

9 – Travaillez avec un agenda

Trouver un nouvel emploi, c’est un travail à temps plein! Ainsi, « n’hésitez pas à utiliser un agenda pour avoir une vision globale de vos démarches », conseille la coach professionnelle. Heures de recherche sur Internet, événements de réseautage, appels effectués ou à faire…on note tout. Cela vous permettra de rester structuré dans votre recherche et d’éviter les oublis. Rien de pire de que d’omettre de rappeler un potentiel employeur, non?

10 – Remerciez les gens

Comme toute chose, il est important de boucler la boucle. « N’oubliez pas de remercier les gens qui vous ont aidé, qui ont fait un appel pour vous ou qui vous ont rencontré », conclut Mme Castro. Cela témoigne de votre gratitude. Mais aussi, on ne sait jamais ce que l’avenir vous réserve et quelles propositions pourraient en découler!

Édité le 18 décembre 2017