« Passionné » ? 4 façons d’éviter ce cliché en entrevue

« Passionné » ? 4 façons d’éviter ce cliché en entrevue
Banque Nationale Particuliers, Travailler Particuliers, Travailler

Sachez-le: les recruteurs ne sont plus impressionnés par les candidats qui se disent passionnés pendant l’entrevue d’embauche. Comment contourner cet écueil dans lequel tombent bien des gens? En identifiant d’abord ce qu’on cherche à exprimer et en employant des termes plus précis!

1. Être engagé

« Le mot passion est très fort, il faut parfois revenir à la réalité, note le directeur de la recherche de cadres et transition de carrière chez Groupe Perspective, François Matte. À mon avis, le mot  »engagé » est beaucoup plus intéressant que  »passionné », parce qu’il est plus professionnel. »

Ce dernier recommande de démontrer son engagement pour le produit ou la mission de l’organisation en donnant des exemples concrets, comme notre engagement envers les mêmes causes sociales que celles défendues par l’entreprise. Cela démontre que le candidat croit en l’organisation et se sent personnellement impliqué dans sa réussite.

Même si le mot « engagement » peut sembler moins fort que « passion », il est plus réaliste et ne sera pas perçu comme faux. En effet, difficile d’affirmer sérieusement que l’on est passionné pour la planification financière depuis l’âge de six ans…

2. Être prêt à s’investir

Parfois, c’est bien vrai: on est réellement passionné par son domaine! Il faut avant tout donner au recruteur des exemples qui le prouvent, comme avoir appris une autre langue rien que pour le travail ou encore à travers nos initiatives personnelles.

Il faut aussi démontrer que l’on est prêt à investir du temps et de l’énergie dans l’entreprise. N’hésitons pas à mentionner cet hiver où l’on a conduit dans la tempête du siècle jusqu’à un événement important pour l’entreprise!

3. Démontrer de l’intérêt pour les responsabilités

La description de tâches peut s’apparenter à celle de l’emploi de ses rêves. Pour prouver que l’on est le candidat idéal sans avoir l’air désespéré, mieux vaut décrire son expérience et son enthousiasme pour les différentes responsabilités et tâches. Plutôt que de dire que l’on est « passionné » par le dessin d’intérieur, on explique que l’on est excité à l’idée de réaliser des croquis exploratoires pour un nouveau projet de design, car c’est un aspect du travail où l’on peut mettre certaines techniques de dessin à profit.

« C’est une question de maîtrise du sujet. Si on dit qu’on est passionné et qu’on arrête là, c’est un cliché. Si je suis capable de présenter pourquoi et ce que cela amène à l’employeur, je n’aurai pas l’air désespéré », affirme François Matte.

4. Être créatif

On confond parfois la passion avec l’inspiration que nous procure notre domaine d’intérêt. Si le poste nécessite justement de la créativité, que ce soit en termes artistiques ou autres, il faut démontrer au recruteur que l’on peut penser différemment et « sortir de la boîte ». Pour ce faire, s’appuyer sur ses réalisations et projets passés est le meilleur moyen de le prouver sans avoir l’air arrogant. Le recruteur conclura lui-même que le candidat est passionné, sans que l’on ait eu besoin de forcer la note. La véritable passion parle d’elle-même!

Édité le 9 février 2018

Sujets reliés