Benjamin Graham, un des investisseurs les plus respectés de tous les temps, a déjà mentionné : « Depuis 60 ans, une des choses les plus frappantes que j’ai remarqué sur Wall Street, c’est que les investisseurs – experts ou non – sont incapables de prévoir ce qui se passera avec le marché boursier ».

Vous rêvez de vacances au chalet? C’est le moment d’y penser! L’automne est la saison idéale pour acheter ou louer et concrétiser votre idée!

Publicité

Créer de la valeur à partir de déchets ? Ce n’est pas fou ! C’est le concept d’économie circulaire et les entreprises réalisent de plus en plus qu’elles peuvent en tirer profit. Les jus LOOP, fabriqués à partir de fruits et légumes jugés trop imparfaits pour l’industrie alimentaire, en sont un bel exemple. D’autant plus que le tiers de la production alimentaire mondiale est jetée aux poubelles.

La dernière chose à faire lorsqu’on transige en Bourse c’est acheter des titres qui suivent une tendance baissière (lignes TB). Il ne faut pas acheter pendant qu’ils montent et encore moins quand ils descendent s’ils sont confinés sous la tendance baissière car vous connaîtrez des périodes très difficiles.

Le 12 juillet dernier, la Banque du Canada a reconnu la vigueur de l’économie locale et a haussé son taux d’intérêt directeur, resserrant les conditions monétaires au pays pour la première fois depuis septembre 2010. La Banque a procédé à une deuxième hausse le 6 septembre 2017, confirmant ainsi la tendance. Les investisseurs doivent maintenant se préoccuper des incidences que ces hausses pourraient avoir sur leur portefeuille.

L’objectif d’épargner est de parvenir à tirer un revenu annuel qui s’ajoute aux prestations des régimes gouvernementaux (celle de la Régie des Rentes du Québec ou du Régime de Pension du Canada par exemple) et privés (soit les rentes en provenance des régimes de retraite de vos anciens employeurs), afin d’obtenir un niveau de vie plus élevé au cours de la retraite.

Publicité