Mise en place dans les années 1990 en Europe, la semaine de 4 jours fait peu à peu sa place au Québec. Mais pour rester compétitives, les entreprises doivent s’adapter et faire preuve de souplesse devant les exigences des employés à la recherche d’équilibre et d’une meilleure qualité de vie.

Publicité

Après une dure journée de travail, s’arrêter n’est pas nécessairement se reposer. Et se reposer ne signifie pas non plus récupérer. Selon plusieurs études, la résilience au travail passe par une bonne capacité à récupérer, soit à se remettre des efforts déployés dans sa journée de travail.

On tombe en amour, tout va bien dans le meilleur des mondes. Jusqu’à ce que ça aille mal! Et qu’on se dise « si j’avais su ». Trois femmes ont accepté de raconter comment une histoire d’amour leur a coûté cher.

Publicité