Les acheteurs étrangers sont davantage intéressés par les copropriétés les plus neuves de Toronto et de Vancouver que par celles dont la construction remonte à plusieurs années, révèle un rapport publié jeudi par la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

Publicité
Publicité