Notre équipe de rédaction

37e AVENUE

Vous menez au travail un projet qui demande des mois d'efforts et vous ne cessez d'y penser, même le soir. Votre sommeil est ainsi plus perturbé que celui du vendeur de chaussures, qui peut « décrocher » plus facilement une fois la journée terminée. La raison? L'effet Zeigarnik.

Publicité

La réalité du marché du travail est parfois brutale : les nouveaux arrivants et les gens issus d’un groupe ethnique minoritaire ont souvent du mal à se trouver un emploi. Voici nos conseils pour surmonter les préjugés et dénicher l’emploi de rêve malgré le biais cultuel possible.

Mise en place dans les années 1990 en Europe, la semaine de 4 jours fait peu à peu sa place au Québec. Mais pour rester compétitives, les entreprises doivent s’adapter et faire preuve de souplesse devant les exigences des employés à la recherche d’équilibre et d’une meilleure qualité de vie.

Après une dure journée de travail, s’arrêter n’est pas nécessairement se reposer. Et se reposer ne signifie pas non plus récupérer. Selon plusieurs études, la résilience au travail passe par une bonne capacité à récupérer, soit à se remettre des efforts déployés dans sa journée de travail.

Publicité