Nos décisions financières peuvent être influencées par plusieurs facteurs. Même avec une analyse rigoureuse et rationnelle, certains traits psychologiques auront forcément une influence sur nos choix d’investissement. Voici les principaux enseignements de la finance comportementale et quelques bons réflexes à développer.

C’est sa passion pour l'aide humanitaire et un désir d’aider les autres qui ont poussé Sonia Wu à s’orienter vers un doctorat en médecine. Venant tout juste d'entamer sa deuxième année, Sonia est désormais habile à jongler avec les responsabilités qu’apporte son programme d’études. Elle partage ici ses conseils afin de persévérer et atteindre le succès.

Plus jeune, Jonathan Landry-Leclerc voulait devenir inventeur. C’est à l’école secondaire qu’il a découvert sa voie : l’ingénierie. Avec une passion pour l’environnement, un désir de changer les choses et l’envie de démarrer sa propre entreprise, Jonathan tire le maximum de ses études en génie. Voici comment.

L'épargne demeure le meilleur moyen de réaliser les projets qui vous font envie et qui habitent votre esprit, peu importe l’ampleur de ceux-ci. Survol des bonnes idées pour lesquelles vous pourriez économiser.

Publicité

Les bonnes stratégies d’épargne sont des actions qui vous permettront d’amasser les montants nécessaires pour réaliser vos projets à court, moyen ou long terme. Voici des conseils qui vous permettront de bâtir la meilleure stratégie selon vos besoins.

Josiane Stratis enchaîne les projets. Entre sa collaboration avec la Banque Nationale pour le festival Osheaga, l'écriture et la collection de vêtements sur laquelle elle planche, l’entrepreneure ambitieuse et cofondatrice du blogue Ton Petit Look se pose le temps de nous expliquer comment elle arrive à tout gérer.

Nous avons décrit dans un précédent article un processus complet de construction de portefeuille. Nous présentons maintenant plus de détails sur la sélection des actions au moyen de l’Analyse fondamentale (AF).

Il est fréquent de constater la présence d’un nombre élevé d’actions dans certains portefeuilles d’investisseurs autonomes. Il en résulte une concentration excessive en actions, et ce, dans seulement quelques secteurs. Or, ce type d’allocation est susceptible d’entraîner un niveau de risque beaucoup plus élevé pour un portefeuille soi-disant diversifié. Lorsque les marchés boursiers deviennent chaotiques, ces investisseurs seront possiblement les premiers à subir d’importantes pertes puisque les actions constituent la seule classe d’actif qu’ils détiennent.

Publicité