Noël en mai

Noël en mai
Urbania Particuliers Particuliers

La seule lettre du gouvernement que tu es content de recevoir dans l’année, c’est le remboursement d’impôt. Si tu en reçois un.

Le gouvernement est une drôle de bibitte. Pour lui, l’année ne se termine pas le 31 décembre, mais le 30 avril. Pour fêter ça, il demande à tout le monde de faire un rapport d’impôt —c’est bizarre, on le sait—et il envoie un beau gros chèque à quelques chanceux, dont tu fais peut-être partie. Vois ça comme Noël, mais en mai.

Me semble que je n’ai pas été si sage que ça cette année. Veux-tu m’expliquer pourquoi le gouvernement me gâte avec un remboursement d’impôt?

Au risque de péter ta bulle, le gouvernement ne fait pas de cadeaux. L’argent qu’il vire dans ton compte —ou qu’il t’envoie par la poste, si ton groupe de musique préféré est Les Baronets—, c’est le tien. Sur chacune de tes payes, ton employeur est tenu de mettre un montant de côté pour les impôts, le Régime québécois d’assurance parentale, le Régime des rentes, etc., etc., etc. Si, au bout de l’année, on t’a prélevé trop d’argent pour le salaire que tu as fait, le gouvernement te le remet. Un cadeau? Non. Une belle surprise? Oui.

Ça ne devrait pas être si compliqué de prélever le bon montant: ma paye est exactement la même chaque semaine! C’est quoi le problème?

Il y a plein de déductions, de programmes sociaux et de crédits d’impôt qui brassent les cartes et diminuent ton revenu imposable. Par exemple, si tu fais 50 000 dollars par année, ton employeur calcule ta part d’impôts à payer sur ce montant-là. Mais si tu mets 4 000 $ dans un REER, ton revenu imposable va passer de 50 000 $ à 46 000 $. Sauf que ça, ton patron ne le sait pas. À moins que tu lui demandes de prélever ton REER à même ta paye. Là, les retenues vont s’ajuster en conséquence.

C’est bien beau tout ça, mais des REER, c’est mes parents qui parlent de ça. Moi, j’en n’ai jamais pris. Pourquoi je reçois de l’argent quand même?

Ça peut être plein d’autres choses. Tu avais peut-être des déductions accumulées pour tes frais de scolarité —pendant tes études, tu ne fais généralement pas assez d’argent pour les utiliser. Le gouvernement rembourse aussi une partie de certains frais médicaux, du traitement de canal à l’achat de lunettes. Même chose pour le transport en commun ou pour la garderie, si t’as déjà un bébé. Et ce ne sont que quelques-unes des déductions qui existent!

Quand même, je n’aurais pas détesté avoir mon argent avant le mois de mai…

Dans certains cas, Revenu Québec offre un remboursement anticipé aux contribuables qui le demandent. Mais attention! Si, en faisant ta déclaration d’impôts, tu réalises que le gouvernement t’a versé plus d’argent que ce qui t’était dû, c’est toi qui devras signer un chèque au printemps.

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés