Montréal : une bonne affaire pour les entreprises

Montréal : une bonne affaire pour les entreprises
Banque Nationale Entreprises, Inspirer Entreprises, Inspirer

La métropole se distingue dans une étude fiscale touchant 95 villes dans 10 pays.

Montréal est l’une des villes où les sociétés sont les moins imposées selon une étude comparative de 95 villes dans 10 pays qu’a réalisée KPMG. Elle se classe au quatrième rang en 2010, alors qu’elle occupait la sixième position en 2008. La ville a amélioré sa position parce qu’elle a réduit récemment ses taux d’imposition sur les sociétés.

KPMG a comparé le fardeau fiscal des entreprises au moyen d’un indice de « fardeau global », exprimé en pourcentage des taxes totales payées par les entreprises américaines. On y retrouve l’impôt sur les bénéfices, l’impôt sur le capital, les taxes de ventes, les taxes foncières, les diverses taxes municipales d’affaires et les coûts de main-d’œuvre. Plus un score est bas, plus les taxes sont basses.

Selon cet indice, avec un score de 60,3, Montréal se compare favorablement à des villes de l’est américain comme New York (101,9), Philadelphie (88,9) et Boston (87,9). Elle se mesure aussi favorablement à Toronto (67,6).

 

À lire aussi:

Édité le 17 août 2017

Sujets reliés