Main-d’œuvre : la recette pour attirer les meilleurs

Main-d’œuvre : la recette pour attirer les meilleurs
Banque Nationale Croître, Entreprises Croître, Entreprises

Comment attirer les personnes les plus talentueuses? Un sondage a permis de mettre en lumière les ingrédients requis pour réussir.

Le sondage a été mené par le cabinet-conseil en ressources humaines Randstad auprès de 7 000 Canadiens, rapporte LesAffaires.com.

Une analyse des résultats suggère de bonnes pistes pour les employeurs qui veulent séduire les travailleurs dans cette période de pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

Voici les ingrédients requis pour mettre toutes les chances de votre côté :

L’emploi doit être séduisant

La sécurité d’emploi, le salaire, l’atmosphère de travail, la santé financière de l’entreprise, les possibilités d’avancement et la conciliation travail-famille sont les principaux facteurs considérés par les candidats.

Tenir compte des différences entre les hommes et les femmes

Les hommes recherchent avant tout une entreprise reconnue, solide et de bonnes opportunités de carrière. Les femmes désirent plutôt des horaires de travail flexibles, un emplacement adéquat et une bonne atmosphère de travail. La conciliation travail-famille et un salaire compétitif sont aussi importants, indique LesAffaires.com.

L’âge a un impact

Les moins de 40 ans recherchent des opportunités de carrière à l’international, de la formation et une bonne conciliation travail-famille. Les plus vieux se préoccupent davantage de la nature de leur travail, du salaire, de l’atmosphère de travail et de l’emplacement des bureaux.

Le secteur d’activité influence votre pouvoir d’attraction

Certains secteurs attirent plus que d’autres. C’est le cas de l’ingénierie et de la construction, qui arrive en tête. Dans l’ordre, les secteurs les plus populaires sont ensuite la technologie, le transport et la logistique, les matières premières, les services, etc.

Communiquer de la bonne façon

Les médias sociaux (LinkedIn, Facebook, etc.) ont la cote, souligne l’article. Un Canadien sur quatre les utilise pour trouver un emploi. C’est particulièrement le cas chez les moins de 40 ans. Prenez-en bonne note!

À lire aussi:

Édité le 3 novembre 2017