Madame Inc.

Madame Inc.
Banque Nationale Entreprises, Inspirer, Planifier Entreprises, Inspirer, Planifier

Bien sûr, cet aspect de la quête d’équité est révélateur, puisqu’on a longtemps cru que les femmes étaient peut-être moins avides de pouvoir que les hommes, alors qu’en fait la volonté de se hisser vers les sommets est souvent motivée par le pouvoir… de changer les choses.

Quoi qu’il en soit, les femmes comptent une longue tradition de gestion du quotidien, qu’il s’agisse des ressources matérielles ou des personnes autour d’elles et de leur famille. Il est donc aussi intéressant d’observer l’évolution de celles-ci comme entrepreneures et pas seulement comme cadres supérieurs.

  • En 2011, les femmes comptaient pour 80 % des nouveaux propriétaires d’entreprises canadiennes.
  • Au Canada, les entreprises dont les femmes détiennent la majorité des intérêts affichent une excellente performance en ce qui a trait au revenu total moyen qui est passé de 335 000 $ en 200 à 536 000 $.
  • Elles se concentrent dans les secteurs des services professionnels (15 %), du commerce de détail et de gros (17 %) et de l’industrie touristique.
  • En ce qui a trait au financement, les entreprises dirigées par de femmes font moins souvent appel au crédit, ces dernières préférant utiliser le fonds de roulement ou les fonds propres de l’entreprise, et comme la taille des entreprises est en général plus petite, on recourt moins souvent au financement par endettement.
  • Les entreprises appartenant en majorité à des femmes éprouvent plus de difficulté à faire approuver leur financement par emprunt que les hommes. Ceci est en partie dû aux secteurs dans lesquels elles évoluent, le commerce de détail et l’industrie touristique sont plus difficiles à financer.
  • Elles doivent également présenter une documentation plus élaborée que celle exigée pour la plupart des hommes propriétaires d’entreprise.

Sachant cela, voici quelques points à surveiller pour accroître vos chances d’obtenir du financement :

  • ne refusez pas systématiquement d’avoir recours au financement par emprunt. Le crédit est un levier puissant qui peut vous permettre de bien gérer et de croître. Il est important de monter «un dossier de crédit» pour vous-même et pour votre entreprise. En démontrant que vous savez bien gérer vos cartes de crédit et vos emprunts personnels, les institutions financières seront nettement plus favorables à vous accorder du financement pour une entreprise;
  • rédigez et maintenez à jour un plan d’affaires qui prévoit vos dépenses et vos rentrées d’argent et qui décrit les moyens que vous prendrez pour réaliser vos prévisions;
  • investissez votre propre argent dans votre entreprise. Entre votre REER et votre entreprise, vous devrez peut-être faire des choix. Puisque votre entreprise est peut-être la principale source pour générer des revenus pour votre retraite, commencez donc à investir dans votre entreprise. Le fait que vous soyez prêt à courir des risques avec votre propre argent démontre que vous avez confiance en votre projet et rassure votre institution financière.

Si vous songez à vous lancer en affaires, il existe des réseaux de femmes d’affaires. L’Association des femmes entrepreneures du Québec est un bon début. Vous trouverez leur site en suivant ce lien : http://www.afequebec.com/infolettre_a_l__afeq.ws.

De plus, il existe de programmes et des organismes qui peuvent vous appuyer dans vos démarches de planification et de financement. Le Service d’aide aux jeunes entrepreneurs (SAJE) est un carrefour pour tous les types d’entrepreneurs, pas seulement les jeunes.

Édité le 16 août 2017

Publicité