Location d’auto : avez-vous pensé à l’assurance?

Location d’auto : avez-vous pensé à l’assurance?
Banque Nationale Épargner, Planifier Épargner, Planifier

Tout d’abord, il est utile de noter que, si vous êtes Québécois, peu importe où vous allez, ici ou ailleurs dans le monde, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) vous protège si vous êtes blessé dans un accident ou si vous êtes responsable des blessures de quelqu’un d’autre.

Il vous reste donc à déterminer ce que vous devez faire pour être assuré adéquatement, en cas de dommages matériels.

Malheureusement, cette question n’est pas simple, mais La Presse a publié récemment un article dans lequel elle présente cinq scénarios de location d’une auto.

Scénario 1 – Vous avez une voiture

Si vous avez une auto, vous avez une assurance personnelle. Vérifiez si elle vous couvre quand vous louez une auto (avenant 27). L’article recommande d’avoir recours à la couverture complète. De plus, il est plus économique d’ajouter cette protection à votre police que d’opter pour l’assurance offerte par l’entreprise de location.

Cependant, un expert note que si vous achetez toutes les protections offertes par l’entreprise de location, vous dossier ne sera pas entâché si un accident survient. Ce n’est pas le cas si vous utilisez votre assurance auto personnelle.

Scénario 2 – Vous possédez une carte de crédit avec assurances

Il est important de vérifier ce que comprend la couverture d’assurance offerte par votre carte de crédit, parce que les forfaits varient beaucoup d’un émetteur à l’autre. Par exemple, l’assistance routière ou le remorquage ne sont pas offerts par toutes les sociétés émettrices.

De plus, pour être couvert, il faut payer toute la location avec sa carte et être dans la voiture au moment de l’accident, note La Presse. Si votre fils est seul à bord de l’auto que vous avez louée et qu’il a un accident, il n’est pas assuré.

Scénario 3 – Vous ne possédez pas de voiture et aucune carte de crédit avec assurances

Dans ce cas, vous êtes obligés de prendre l’assurance offerte par l’entreprise de location. L’article conseille d’opter pour la couverture complète.

Scénario 4 – Louer une auto ici pour aller aux États-Unis

Si vous possédez une voiture, la situation est la même que si vous voyagiez au Québec. La Presse conseille cependant de vous vérifiez que votre responsabilité civile est assurée pour au moins deux millions de dollars. De plus, il est utile de prendre une assurance-collision pour vos propres dommages matériels, pour éviter d’avoir à poursuivre la personne devant les tribunaux pour être dédommagés.

Scénario 5 – Louer aux États-Unis

Avant de partir en voyage, vérifiez auprès de votre assureur l’étendue de votre couverture. Il est utile de se munir d’un document rédigé en anglais afin de prouver que vous êtes assuré, au moment de la location.

L’article note que le permis de conduire québécois est suffisant partout aux États-Unis, sauf en Géorgie, où il faut un permis international. Cependant, le permis international, rédigé en anglais, pourrait être utile : en effet, certaines entreprises pourraient refuser de vous louer une auto parce qu’elles ne comprennent pas le français.

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés