Le golf, la langue des affaires?

Le golf, la langue des affaires?
Banque Nationale Entreprises, Inspirer Entreprises, Inspirer

« Le golf, c’est pour se divertir. Le golf, c’est pour les retraités. » Et si le golf permettait de progresser en affaires?

Frapper des balles et se déplacer en chariot, est effectivement loin d’être stressant. Mais, lorsqu’on fait de la prospection et que l’on veut progresser sur le plan professionnel, c’est l’activité idéale.

Établissement de relations

Les relations sont l’une des clés du succès pour toute transaction commerciale réussie. Peu importe notre domaine, entretenir les relations avec nos clients est primordial. Passer quelques heures avec un client (ou un client potentiel) sur un terrain de golf est un bon moyen d’apprendre à le connaître et de discuter longuement de ses préoccupations et de ses objectifs.

Attitude

Sur le parcours, un client potentiel se fera une idée de votre tempérament. Lorsque vous ratez un coup, est-ce que vous gardez votre sang-froid et demeurez détendu ou lancez-vous votre bâton? Notre comportement sur le terrain est une bonne indication de la façon dont nous réagissez au travail face à une situation difficile.

Considération

Plus la technologie évolue, plus il devient difficile de se contrôler et de ne pas avoir les yeux constamment rivés sur son téléphone. De nos jours, disparaître et être injoignable pendant de longues périodes est presque impossible.  Être en mesure de se donner quelques heures d’exclusivité à son client potentiel permettra à ce dernier de constater que vous lui êtes attentif et prenez vraiment soin de lui.

Même si le golf est un sport dispendieux qui demande du temps, le simple fait d’inviter votre client éventuel à une partie de golf prouve son engagement et nous différencie de la masse. Ces points mentionnés plus haut sont tout aussi importants lorsque l’on courtise un client potentiel. Ils vous donneront l’occasion de mieux connaître à qui vous aurez affaire, et vice versa. 

Utilisez le golf judicieusement et il portera ses fruits.

 

À lire aussi:

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés