L’auto électrique fait du surplace au Canada depuis 2010

L’auto électrique fait du surplace au Canada depuis 2010
Banque Nationale Épargner Épargner

Comme l’indique Argent, seulement 5 % des Canadiens ont l’intention d’acheter une voiture électrique comme prochaine auto.

Ce chiffre est tiré d’un sondage mené par CAA Québec, qui a constaté que l’attitude des Canadiens envers l’auto électrique n’a pas évolué depuis 2010.

Ainsi, 46 % des répondants ne sont pas intéressés par l’achat d’une auto électrique, tandis que 36 % disent qu’ils examineront les informations relatives à ce type de véhicules avant de faire un choix.

Les trois principaux obstacles auxquels que doit surmonter ce nouveau type de véhicule sont les craintes quant à la fiabilité, la peur de tomber en panne et le coût d’achat.

Plus de la moitié des Canadiens (55 %) croient que posséder une auto électrique revient plus cher qu’une auto à essence, mais 30 % croient que la situation sera différente dans cinq ans.

Quant à la fiabilité, 44 % des répondants croient que l’auto électrique est moins fiable qu’une auto à essence, mais 13 % seulement s’attendent à ce que ce sera toujours le cas dans cinq ans.

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés