Trouvez des opportunités d’affaires à l’étranger

Trouvez des opportunités d’affaires à l’étranger
Banque Nationale Entreprises, Exporter Entreprises, Exporter

Votre PME a le vent dans les voiles et vous songez sérieusement à explorer de nouveaux marchés internationaux. La complexité de cette démarche peut toutefois sembler intimidante et vous faire hésiter. Or, le Web regorge d’informations susceptibles de vous aider à cibler des opportunités d’affaires à l’étranger, la concurrence qui s’y trouve, mais surtout vos clients potentiels. Où trouver ces renseignements et comment?

Par où commencer votre recherche d’occasion d’affaires?

« Première étape: faites une recherche en ligne pour voir quels marchés s’y trouvent », recommande d’emblée Douglas Taylor, directeur général de Pacific Business Intelligence Ltd., une firme de consultation en développement d’affaires international, en marketing et en planification stratégique. Il suggère de choisir de 10 à 20 pays dans lesquels vous souhaiteriez réaliser votre expansion (en gardant en tête que vous devrez fort probablement vous y rendre) et de commencer à évaluer s’il y existe un marché pour votre produit ou service.

Comment choisir un marché cible ?

Au Canada, environ 80 % des biens exportés atterrissent aux États-Unis, suivis de la Chine avec 5 %. Mais ces marchés peuvent être difficiles à percer, selon M. Taylor. Son conseil: regardez du côté de pays comme la Malaisie, la Thaïlande, la République tchèque, la Slovaquie et la Pologne.

Utilisez les médias sociaux

Une bonne façon de saisir la dimension démographique de votre clientèle consiste à être présent sur Twitter, Facebook, LinkedIn et Google.

« Plusieurs entreprises utilisent les médias sociaux sur une base quotidienne, mais peu d’entre elles réalisent qu’elles peuvent exploiter les outils marketing de ces plateformes gratuitement pour obtenir de précieux renseignements sur le marché visé », soulève Rob Cooper, fondateur de PlusROI Online Marketing, une compagnie de Victoria (Colombie-Britannique) qui aide les entreprises à bâtir une stratégie web.

Par exemple, l’outil de planification d’annonces sur LinkedIn permet de trouver combien de professionnels avec un titre spécifique travaillent dans tel pays, ou qui travaille dans telle industrie. On peut employer des mots-clés qui se rapportent à notre secteur d’activité ou à notre produit afin de trouver des acheteurs potentiels en quelques minutes seulement, et à partir de leur profil sur LinkedIn, on aura accès à leurs coordonnées ainsi qu’à leurs comptes sur les autres plateformes.

Curieux de savoir combien de parents canadiens s’intéressent à ce qui touche l’immobilier ? L’outil de gestion d’annonces sur Facebook vous le dira.

Google constitue aussi une excellente source d’information. Vous pouvez utiliser son outil de mots-clés, AdWords, pour découvrir combien de personnes, dans un secteur donné, effectuent quelles recherches. Google vous permet également, avec Display Planner, de chercher le nombre d’affichages d’annonces disponible par mois, selon des sujets précis, à l’intérieur d’une zone géographique donnée.

Ces fonctionnalités sont offertes lorsqu’on ouvre des comptes publicitaires sur les différents réseaux, ce qui vous donne accès gratuitement aux outils de recherche publicitaire. Même s’il est nécessaire sur ces plateformes de créer une annonce et de fournir un numéro de carte de crédit, il est possible d’en retenir la diffusion sans frais inhérents.

En outre, des outils de recherche axés sur la concurrence comme SpyFu vous permettent de connaître le niveau d’achalandage par mois du site Web d’un concurrent. Ils sont également en mesure de vous fournir dans le détail les mots-clés qui ont amené ces visiteurs sur le site, avec l’historique des recherches commanditées d’annonces qu’ils ont fait rouler.

Outils marketing gratuits pour trouver de nouveaux marchés

Si vous dirigez une entreprise de logiciels de photo, par exemple, et que vous cherchiez à savoir s’il serait pertinent et profitable d’essayer de percer le marché de la France, vous pourriez :

  • utiliser l’outil Ad Targeting de Facebook pour avoir une idée du nombre de gens qui s’intéressent à la photographie en France.
  • aller sur LinkedIn pour savoir combien il y a de photographes professionnels en France.
  • demander à Google Keywords combien de requêtes à propos de logiciels photo sont effectuées par mois en France.
  • utiliser le Display Planner de Google pour voir combien d’affichages publicitaires sont disponibles par mois sur les sites de photos que les Français visitent.

Passez du temps sur des sites populaires dans le pays ciblé

Les pays n’utilisent pas tous les mêmes plateformes de médias sociaux que le Canada, et les entreprises désirant faire le saut outre-mer doivent bien comprendre qui sont leurs clients potentiels.

En Allemagne et au Japon, par exemple, beaucoup utilisent le site de réseautage Xing. Les Chinois sont sur Baidu, et plusieurs autres utilisent l’application de messagerie WeChat. En terminant, les forums de discussion et les groupes LinkedIn constituent de bons endroits pour démarrer des conversations !

Quelle est la suite ?

Si votre produit peut être vendu en ligne, Rob Cooper suggère d’effectuer quelques tests publicitaires à petite échelle afin de jauger le degré d’intérêt dans la région. « Voyager coûte cher, et ces tests initiaux peuvent aider à déterminer si l’investissement est pertinent ou non », dit-il. Rien ne remplace une interaction directe, mais le Web permet de mieux choisir les destinataires.

Édité le 6 juin 2017