Financement : c’est plus difficile pour les PME

Financement : c’est plus difficile pour les PME
Banque Nationale Croître, Entreprises Croître, Entreprises

Les PME récoltent seulement une petite portion du financement disponible, même si elles créent la moitié des emplois dans les pays du G20.

C’est ce que révèle une étude mondiale sur le financement des entreprises, menée par la firme Ernst & Young, et dont fait état La Presse Affaires. Comme le rapporte l’article, les PME du G20 ont reçu seulement 6,2 % de l’ensemble des fonds disponibles pour les entreprises.

L’étude a compilé toutes les sommes obtenues par le financement bancaire, les premiers appels publics à l’épargne, le capital de risque et les anges investisseurs.

Même situation au Canada

La Presse Affaires rapporte que plusieurs sondages indiquent qu’il est difficile pour les PME canadiennes d’obtenir du crédit bancaire.Cependant, l’article note que le Canada s’en tire mieux que les autres pays du G20 depuis la crise de 2008. Selon l’étude, les Canadiens ont constaté que, depuis cinq ans, la disponibilité des fonds est meilleure en provenance du gouvernement, du capital-risque et des anges financiers.

À noter, le gouvernement du Québec a récemment lancé le programme « Prêt à entreprendre », qui offre un prêt pouvant atteindre 30 000 $ sans intérêt ni garantie pendant cinq ans. Le programme intègre aussi un volet mentorat pour aider les entrepreneurs en démarrage.

À lire aussi:

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés