Financement auto: évaluer ses options

Financement auto: évaluer ses options
Banque Nationale Particuliers, Planifier Particuliers, Planifier

Besoin d’un financement auto? Plusieurs solutions vous permettent d’acheter votre nouvelle voiture à crédit. Voici quelques pistes pour vous aider à déterminer celle qui vous convient le mieux.

Financement auto du concessionnaire

Tous les concessionnaires offrent du financement auto à leurs clients. Cela vous permet de tout régler au même endroit. Certains vendeurs offrent même des taux d’intérêt nuls ou très faibles à l’achat d’une voiture neuve. C’est souvent plus avantageux qu’un prêt personnel auprès de votre banque. Par contre, le financement auto du concessionnaire est considéré comme une vente à tempérament. C’est-à-dire que le prêteur demeure donc propriétaire de votre voiture tant qu’elle ne sera pas payée en totalité. Sa permission sera nécessaire si vous souhaitez vendre votre véhicule.

0 % d’intérêt, vraiment?

Faites attention aux offres à 0 % d’intérêt des concessionnaires. Elles sont parfois moins avantageuses qu’il n’y paraît. L’Office de la protection du consommateur recommande de vérifier le taux de crédit au contrat. Celui-ci comprend le taux d’intérêt, mais également d’autres frais comme des assurances, des frais d’administration, la valeur du rabais accordé au consommateur s’il paie comptant, etc. Donc même si le taux d’intérêt est de 0 %, le taux de crédit peut être plus élevé. Notez toutefois que vous n’êtes pas obligé de souscrire aux assurances en cas de décès ou d’invalidité offertes par le concessionnaire.

Financement auto par la banque

Votre institution financière peut elle aussi vous offrir du financement pour l’achat d’un véhicule. Deux possibilités s’offrent à vous : le prêt auto et la marge de crédit.

Le prêt auto est particulièrement intéressant pour l’achat d’une voiture usagée. Les taux d’intérêt offerts par les concessionnaires pour ces véhicules sont souvent plus élevés. Contrairement au financement auto du concessionnaire, vous êtes propriétaire du véhicule. Vous pouvez donc le vendre quand bon vous semble.

Lorsque l’institution financière vous accorde un prêt auto, le chèque est fait à la fois à votre nom et à celui du concessionnaire. C’est une façon de s’assurer que l’argent sert bien à payer votre véhicule et non à d’autres dépenses.

La marge de crédit personnelle ou hypothécaire offre une bonne flexibilité de remboursement. De plus, vous pouvez également l’utiliser pour d’autres projets comme des rénovations ou un voyage en famille. Cela demande toutefois de la discipline pour s’assurer de bien rembourser sa dette.

Demande de financement et dossier de crédit

Peu importe le type de financement auto choisi, le prêteur se basera sur plusieurs critères pour vous accorder un prêt. Il consultera votre dossier de crédit et vérifiera votre taux d’endettement. La banque pourrait aussi exiger une copie du contrat de vente du véhicule. Dans certains cas, les critères de votre institution financière et du concessionnaire peuvent différer. Vous pourriez être accepté par l’un et refusé par l’autre.

Évitez de multiplier les demandes inutilement. Au moment de négocier un prix auprès d’un concessionnaire, celui-ci demandera l’accès à votre dossier de crédit afin de déterminer le taux d’intérêt. Si vous faites la même démarche auprès de plusieurs concessionnaires, toutes ces requêtes seront dommageables pour votre cote de crédit. Il vaut mieux vous limiter à une seule demande, celle du concessionnaire ou de la banque que vous avez choisie.

36 mois, 48 mois ou 60 mois?

Il est tentant d’étaler les paiements sur une longue période pour avoir de petites mensualités. Rappelez-vous que plus vous remboursez votre prêt sur une longue période, plus cela vous coûte cher. Demandez au prêteur le montant total que vous aurez à payer pour vous aider à faire votre choix sur le terme de l’emprunt.

Recherchez toujours un prêt ouvert, que ce soit auprès du concessionnaire ou de la banque. Ainsi, vous aurez la possibilité de le rembourser plus vite si, par exemple, vous recevez une augmentation de salaire ou un remboursement d’impôt.

Prendre le temps de négocier

Au moment d’acheter un véhicule, les conditions de financement, le prix de vente et les options et accessoires de la voiture sont négociables. Voici quelques trucs pour bien tirer votre épingle du jeu.

  • Consultez les promotions des autres concessionnaires et n’hésitez pas à les apporter avec vous. Elles seront utiles pour pousser le vendeur à vous faire une meilleure offre.
  • Prenez des notes pour mieux comparer les offres entre elles.
  • Évitez de dire au vendeur que vous avez besoin de la voiture rapidement. Cela lui donnerait l’avantage dans la négociation.
  • Ne vous laissez pas séduire par un vendeur trop amical. Vous avez l’impression qu’il vous offre une bonne affaire? Ce n’est pas toujours le cas.
  • Négociez aussi les options et équipements additionnels du véhicule. Le concessionnaire a souvent une plus grande marge de manœuvre sur le prix de ces produits et leur installation. Vous pouvez d’ailleurs lui rappeler que ces accessoires sont souvent moins chers chez les vendeurs indépendants.
  • Le vendeur tentera peut-être d’obtenir des informations personnelles qu’il pourra utiliser lors de la négociation. Ramenez la conversation sur le véhicule qui vous intéresse.

Une voiture est un achat important et les mensualités peuvent accaparer une bonne part de votre budget. D’où l’importance de bien faire ses devoirs avant de signer un contrat d’achat. Avec le bon véhicule et un paiement qui respecte votre portefeuille, il ne vous restera plus qu’à prendre la route!

Édité le 27 avril 2018

Sujets reliés