Faire un budget familial: des conseils à ne pas manquer

Faire un budget familial: des conseils à ne pas manquer
Banque Nationale Particuliers, Planifier Particuliers, Planifier

Pas facile de suivre ses dépenses lorsqu’il faut s’occuper de toute la marmaille! C’est pourquoi un budget familial est très utile aux chefs de famille pour leur permettre de reprendre le contrôle des dépenses de leur clan. À l’instar du budget personnel, le budget familial donne un portrait juste des dépenses du ménage, il permet de les équilibrer avec les revenus et, idéalement, de générer un petit surplus.

 

Les étapes de la création d’un budget familial

Tout d’abord, il faut savoir ce qui entre et ce qui sort de votre portefeuille familial. Pour ce faire, pendant au moins trois mois, compilez dans un tableur toutes vos factures. Même les quelques dollars payés pour une petite gâterie doivent être notés, afin de ne rien laisser filer. Faites de même avec vos revenus: il y a bien sûr les payes, mais ne négligez pas les retours d’impôts, les intérêts, la pension alimentaire, etc.

Après quelques mois, vous aurez un portrait réel de vos sorties et de vos entrées d’argent.

Examinez le portrait de vos finances familiales

Vous découvrirez peut-être quelques surprises, par exemple des centaines de dollars par mois dépensés au restaurant. Si la balance de vos revenus et de vos dépenses est positive, c’est une bonne nouvelle. Si elle est négative, il faudra couper pour rééquilibrer votre budget familial.

Catégorisez vos dépenses

Dressez la liste de vos dépenses essentielles, comme le loyer, l’électricité, les mensualités du prêt auto, les frais de scolarité des enfants et le remboursement de vos dettes. Ensuite, notez vos dépenses non essentielles (les magazines, les sorties au restaurant ou au cinéma, etc.). Attribuez un montant mensuel à chaque poste de dépenses. Prévoyez aussi un montant dédié aux dépenses imprévues et un autre pour l’épargne. Vous pouvez utiliser des modèles de budgets disponibles gratuitement en ligne pour réaliser cet exercice.

Ajustez votre budget

Si vos dépenses prévues sont plus élevées que vos revenus, vous devrez réduire vos achats ou limiter certaines de vos dépenses. En revanche, si votre revenu mensuel dépasse vos dépenses totales, vous êtes en bonne posture pour consacrer l’excédent à l’épargne afin d’atteindre vos objectifs futurs.

Les bilans mensuels

N’oubliez pas de faire un bilan chaque mois. Cela vous permettra de voir si vous êtes en mesure de respecter votre budget ou si vous devez procéder à des ajustements. Un budget que vous ne respectez pas est un budget inutile!

 

Planifier l’arrivée d’un bébé

L’arrivée d’un enfant a un impact important sur le budget: couches, vêtements et service de garde viendront accroître les dépenses du ménage, alors que les revenus des parents diminuent habituellement durant les congés parentaux. Un enfant peut ainsi coûter de 3 000 à 4 500 $ par année, selon une étude réalisée en 2013 par l’Institut Fraser.

En outre, il ne faut pas négliger les achats de la vie quotidienne. Alors que les couches peuvent coûter jusqu’à 2 700 $ par an et le lait maternisé de 1 000 à 3 000 $, la garderie demeure l’un des postes de dépenses les plus élevés, coûtant jusqu’à 10 000 $ par année, par enfant. Ces montants doivent être intégrés au budget familial. Il peut être nécessaire de réduire les dépenses ailleurs et de courir davantage les soldes pour s’assurer que la balance mensuelle reste positive.

Les familles qui s’en sortent le mieux sont celles qui demandent à leur entourage un coup de main et qui utilisent des articles pour enfants d’occasion, comme un berceau, une table à langer ou des vêtements.

Par ailleurs, il est judicieux de commencer à économiser pour ses études supérieures dès la naissance de l’enfant, et ce, en créant un versement automatique dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE). Les subventions gouvernementales combinées de 30 % en font l’un des véhicules d’investissement les plus rentables!

 

Planifier les rénovations de votre maison

Avant de prendre le marteau et la perceuse, mieux vaut établir un budget rénovations. Le montant qui y est dédié variera en fonction des rénovations à accomplir. Pour une cuisine, on investit habituellement de 10 à 15 % de la valeur de la maison, alors que ce sera plutôt de 5 à 10 % pour une salle de bain. Ainsi, pour une maison d’une valeur de 250 000$, une nouvelle cuisine exigerait de 25 000 à 37 500 $.

Il est possible d’emprunter à bon taux pour financer les travaux de rénovation. Par la suite, il faut inscrire dans notre budget le remboursement du prêt contracté pour réaliser ce projet. Faire quelques menus travaux soi-même, comme la peinture, permettra toutefois d’économiser !

 

Planifier les vacances familiales

Les voyages en famille sont des moments précieux, mais ils représentent aussi une dépense importante. Il est donc bon de prévoir un budget qui lui sera réservé.

Ainsi, vous pourrez mettre de côté chaque mois un montant alloué à vos prochaines vacances. C’est là une bonne source de motivation à épargner au quotidien!

Commencez à préparer vos vacances en famille quelques mois à l’avance. Vous aurez ainsi tout le temps de comparer les différentes possibilités d’hébergement et de sélectionner des activités en fonction de leur coût, ce qui vous aidera à respecter le montant prévu pour le voyage.

La location d’un petit appartement ou d’une chambre avec cuisinette coûte souvent plus cher par nuitée, mais il s’agit d’une bonne façon de limiter le coût des vacances. Manger « chez soi » au lieu de prendre chaque repas au restaurant se traduit au bout du compte par des économies considérables.

Voici les principales dépenses à prendre en compte afin d’établir le budget de vos vacances en famille: les frais de transport (essence, stationnement sur place, billets d’avion, billets de transport en commun une fois sur place), l’alimentation (épicerie, repas au restaurant), les activités (extérieures et intérieures), plus un petit montant pour des gâteries imprévues (un souvenir ou une tournée de crème glacée, par exemple).

 

Budgéter pour s’offrir la tranquillité d’esprit

Avoir des enfants est souvent synonyme d’imprévus mais, avec un budget bien planifié, ceux-ci ne feront pas déraper les dépenses familiales. Et si l’envie d’un séjour en Europe vous prenait ou que le toit devait être réparé, votre portefeuille encaisserait le coup sans problème…

 

 

Pour d’autres astuces et conseils pour mieux gérer vos finances personnelles, inscrivez-vous à l’infolettre Banque Nationale.

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés