L’épanouissement de l’entrepreneur par le mentorat

L’épanouissement de l’entrepreneur par le mentorat
Service de contenu Les Affaires Entreprises, Inspirer Entreprises, Inspirer

Seul face aux nombreuses décisions qu’il doit prendre, l’entrepreneur de PME sent parfois le besoin d’être accompagné. C’est votre cas ? Votre entourage vous a peut-être même suggéré de faire appel à un mentor, à un coach d’affaires ou à un consultant. Leurs rôles sont-ils interchangeables ?

« Le coach d’affaires et le consultant concentrent leurs actions sur la croissance de l’entreprise, alors que le mentor contribue à l’épanouissement personnel de l’entrepreneur », explique Yves Nicole, un homme d’affaires qui agit à titre d’analyste d’affaires et architecte de solutions à la Banque Nationale

M. Nicole est aussi membre de la cellule de mentorat de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS). Il observe qu’un entrepreneur peut très bien avoir simultanément recours à ces trois experts : un coach en marketing et un consultant en gestion des ressources humaines, par exemple, tout en ayant un mentor qui l’aiguille et l’amène à trouver lui-même des solutions à ses problèmes.

Accélérer le développement des entrepreneurs

Rina Marchand, directrice principale, contenus et innovation, à la Fondation de l’entrepreneurship, estime elle aussi que ces trois rôles sont complémentaires. « L’accompagnement qu’offre le mentor est axé sur le savoir-être, alors que les conseils du coach d’affaires et du consultant sont généralement de l’ordre du savoir-faire. Le mentor aide la personne à devenir un meilleur entrepreneur, avec tout ce que cela implique en matière de leadership, de prises de décision, d’introspection et de capacité de communication. »

Accélérer le développement des entrepreneurs favorise la croissance des entreprises et leur pérennité. C’est dans cette perspective que la Fondation de l’entrepreneurship a mis sur pied le Réseau M, dans lequel évoluent plus de 80 organismes, dont la CCIRS. Ce réseau pour entrepreneurs est présent dans les 17 régions du Québec. Que vous soyez sur la Côte-Nord ou en Outaouais, à Montréal ou à Val-d’Or, vous trouverez un point de service ou une cellule de mentorat à proximité de votre entreprise. Cette proximité est essentielle, car les rencontres entre mentor et mentoré ont lieu habituellement en personne. La visioconférence et le téléphone seront réservés à des circonstances exceptionnelles.

Un processus de sélection rigoureux permet de créer la dyade mentor-mentoré la plus judicieuse. « Autant que possible, nous faisons en sorte que l’un et l’autre ne travaillent pas dans la même sphère d’activité afin d’éviter les conflits d’intérêts et les conseils de type savoir -faire, souligne Mme Marchand. Le mentor donne généreusement de son temps. Il est là pour écouter l’entrepreneur, qui se sent souvent seul et souhaite discuter de ses défis avec quelqu’un qui en a relevés lui aussi par le passé. »

 

Pour en savoir plus, inscrivez-vous à l’infolettre Banque Nationale

Une écoute attentive

Danick Venne, président de GEOMAP GIS Amérique, a bénéficié de l’accompagnement d’Yves Nicole. Son entreprise est spécialisée en solutions logicielles et services qui intègrent des concepts innovateurs en géomatique et en modélisation des données du bâtiment. « Jusqu’en 2010, j’étais actionnaire minoritaire. Lorsque j’ai acheté les parts des autres actionnaires, je ne me sentais pas bien entouré : il est rare que quelqu’un dans notre famille ou parmi nos amis ait de l’expérience comme entrepreneur. C’est pourquoi j’ai adhéré à la cellule de mentorat de la CCIRS. »

Il a trouvé chez son mentor une écoute attentive. Pendant près de deux ans, ils se sont rencontrés une fois par mois. « J’arrivais avec une idée et, à force de l’examiner sous différents angles avec Yves, je repartais avec des pistes de réflexion que je n’avais pas envisagées. Il ne me donnait pas des réponses toutes prêtes ! »

Développer des réflexes de gens d’affaires

Les mentors ont pour objectif de s’assurer que les entrepreneurs aient une longue carrière, parfois en fondant plusieurs entreprises. « Nous voulons développer chez eux des réflexes de gens d’affaires qui savent se remettre en question et prendre des risques calculés, plutôt que de leur donner des recettes toutes faites », soutient Yves Nicole.

Danick Venne confirme qu’aujourd’hui encore, lorsqu’il est confronté à un problème, il se remémore les conversations qu’il avait avec son mentor. « Quand je sens le stress monter, par exemple, je me souviens qu’Yves m’avait dit que ce qui génère le stress, c’est l’inconnu. Je m’arrange donc pour bien maîtriser mon dossier, et le stress diminue immédiatement. » C’est un peu comme si son mentor était encore à côté de lui !

Trouvez le type de mentorat qui vous convient

Soyez créatif dans vos recherches. Vous découvrirez peut-être que votre ordre professionnel, un regroupement de chercheurs ou votre université ont également mis sur pied un service de mentorat qui vous permettra de concrétiser vos aspirations.

Ressources:

  • Pierre-Paul Gingras et Laurent Bourdeau, Rencontre avec un mentor, JFD éditions, 2013.
    Le mentor, le magazine du Réseau M, le réseau de mentorat pour entrepreneurs de la Fondation de l’entrepreneurship.

Découvrez comment nos services, produits et conseils alimentent la performance de votre entreprise.
Visitez notre section dédiée aux petites entreprises >

À lire aussi:

Édité le 8 novembre 2017

Sujets reliés