« La bière, c’est un plaisir qui se partage, une expérience de découverte qu’on fait avec des amis, des proches ». Paul Poulin, fondateur de la ferme brassicole Frampton Brasse, située en Beauce, explique ainsi la naissance de sa passion pour la bière - passion qui allait éventuellement se convertir en une entreprise familiale émérite. Celle-ci a d’ailleurs été récemment récompensée pour l’une de ses bières, reconnue pour ses arômes sapineux, floraux et tropicaux.

« Les gens sont de plus en plus conscients de l’importance de leur alimentation. Je me sens privilégiée de savoir que mon entreprise contribue à ce qu’ils se nourrissent sainement » explique Youlita Anguelov, fondatrice d’AgroFusion. L’entreprise importe, emballe et distribue des aliments secs tels que du riz, des légumineuses, des céréales, des grains, des noix, des fruits séchés et du chocolat, partout au Québec, en Ontario et dans les Maritimes.

Publicité

Les milléniaux constituent un casse-tête pour bien des employeurs. Voici des conseils d’experts pour aider à les recruter, mais aussi pour les retenir dans ses rangs. Les milléniaux – la génération des personnes de 20 à 35 ans – représentait en 2011 plus d’un quart (27 %) de la population du Canada. Nombreux, ils occupent une place de plus en plus importante sur le marché du travail.

De nos jours, les entreprises doivent constamment composer avec le changement. Les mutations de toutes sortes, aussi bien technologiques qu’organisationnelles, font partie de leur quotidien. Comment aborder le changement de façon positive et assurer la mobilisation des employés ?

Dans les très petites entreprises, on peut manquer de ressources à l’interne pour accomplir certaines tâches. Faut-il obligatoirement embaucher un nouvel employé, ou peut-on simplement avoir recours à des ressources externes ? Dans les deux cas, comment trouver la perle rare ? Pistes de réflexion pour prendre une décision éclairée.

Publicité