Pour une très petite entreprise (TPE), la croissance constitue un défi de taille. Les principaux obstacles qui se dressent sur son chemin sont généralement le manque de temps et de ressources. Comment réussir malgré tout?

Lorsqu’on est à la tête d’une petite ou moyenne entreprise, il est fréquent que l’on porte plusieurs chapeaux. Commercialisation, développement, comptabilité, gestion des ressources humaines… Peut-on vraiment tout cumuler, ou est-il préférable de trouver des ressources? Et si oui, comment procéder quand les assises financières sont encore fragiles?

Publicité

« La bière, c’est un plaisir qui se partage, une expérience de découverte qu’on fait avec des amis, des proches ». Paul Poulin, fondateur de la ferme brassicole Frampton Brasse, située en Beauce, explique ainsi la naissance de sa passion pour la bière - passion qui allait éventuellement se convertir en une entreprise familiale émérite. Celle-ci a d’ailleurs été récemment récompensée pour l’une de ses bières, reconnue pour ses arômes sapineux, floraux et tropicaux.

« Les gens sont de plus en plus conscients de l’importance de leur alimentation. Je me sens privilégiée de savoir que mon entreprise contribue à ce qu’ils se nourrissent sainement » explique Youlita Anguelov, fondatrice d’AgroFusion. L’entreprise importe, emballe et distribue des aliments secs tels que du riz, des légumineuses, des céréales, des grains, des noix, des fruits séchés et du chocolat, partout au Québec, en Ontario et dans les Maritimes.

Publicité