Dois-je contracter un prêt sans vérification de crédit?

Dois-je contracter un prêt sans vérification de crédit?
Banque Nationale Épargner, Planifier Épargner, Planifier

Quand vient le temps d’emprunter, plusieurs consommateurs dont le crédit est moins reluisant peuvent obtenir différents types de prêts personnels qui ne requièrent pas de vérification de crédit ou de la cote de crédit. Ces prêts personnels sans vérification de crédit sont accordés en échange de taux d’intérêt plus élevés. Les prêteurs les offrent parce qu’ils réalisent que, pour de nombreuses familles, il peut être difficile de prouver leur capacité de remboursement, particulièrement quand les temps sont durs.

Les conditions habituelles pour des prêts sans enquête de crédit

Quels sont les montants minimaux et maximaux qui peuvent être empruntés à l’aide de prêts sans vérification de crédit ? Le prêteur moyen offre sur Internet des prêts allant de 100 à 1 500 $, même s’ils annoncent souvent des montants beaucoup plus élevés.

Le taux d’intérêt demandé varie. Il peut s’agir de frais fixes ou évoluer selon la durée du prêt.

Quelle est la durée maximale du prêt? Certains doivent être remboursés en 10 jours, tandis que d’autres peuvent durer six mois. Plus la durée du prêt est longue, plus il sera cher ; un coût de 600 % de la valeur du prêt n’est pas inhabituel.

Par exemple, une transaction peut avoir l’air de ceci : le prêteur impose un taux d’intérêt de 21 %, ainsi que des « frais de transaction » de 9,50 $ par tranche de 50 $ d’emprunt. De plus, des « frais de report » de 25 $ par tranche de 100 $ sont ajoutés à la facture si le client veut reporter un paiement.

Est-ce légal?

Ce type de prêt est permis au Canada, mais le taux d’intérêt est limité à 60 %. Au Québec, cette formule est illégale, parce que le gouvernement a créé une loi qui interdit d’exiger un taux d’intérêt supérieur à 30 %, ce qui, dans les faits, élimine ce type de prêt.

« Je ne recommande pas ce type de prêts qui sont assortis d’un remboursement à effectuer dans les 6 à 12 mois, indique Philippe Archambault, Chef de produits, Solutions financières Banque Nationale. Les taux sont plus élevés que les prêts personnels traditionnels, au moins du double. De plus, vous pouvez avoir à payer des frais de service additionnels. Si vous désirez renouveler votre prêt avant l’échéance, vous pouvez le faire, mais ce serait très coûteux. Vous pouvez mettre des biens en caution ou arranger un virement automatique à partir de votre salaire. »

« Pour être honnête, je ne recommanderais pas ce type de prêts. L’intérêt est tellement élevé et si vous ratez un paiement ou si un chèque rebondit, il grimpera. »

« Quand ça va mal, vous devriez envisager de consolider vos dettes, conseille M. Archambault. Les banques offrent des prêts de consolidation. Des spécialistes des faillites peuvent examiner votre situation et vous dirent ce que vous devez faire. »

Avant de mettre le pied dans l’engrenage

Si vous envisagez de contracter un prêt sans vérification de crédit, vérifiez auparavant votre cote de crédit pour voir si vous ne pourriez pas profiter d’un prêt personnel traditionnel assorti d’un taux d’intérêt moins élevé. Les prêteurs imposent souvent un taux d’intérêt plus élevé pour un prêt accordé à quelqu’un dont la cote de crédit n’indique pas un risque moins élevé.

Vérifiez les taux d’intérêt offerts pour des prêts personnels. Vous pourriez trouver ce qui semble être un prêt traditionnel au taux d’intérêt élevé, mais qui serait avantageux si on le compare à un prêt sans enquête de crédit, une avance en comptant ou autres. Un taux d’intérêt plus faible signifie que vous aurez moins d’argent à sortir de votre poche au cours de la durée du prêt.

Pour plusieurs types de prêts personnels qui n’exigent aucune vérification de crédit, il est avantageux d’avoir des biens ou de fournir des garanties afin de prouver votre capacité à les rembourser. Cela vous permettra d’avoir accès à des taux d’intérêt moins élevés et d’être accepté plus facilement.

Pour plus d’information au sujet du crédit et de la gestion des dettes, visitez l’Agence de la consommation en matière financière du Canada

Édité le 22 décembre 2017

Sujets reliés