Développez aujourd’hui les compétences et aptitudes de 2020

Développez aujourd’hui les compétences et aptitudes de 2020
Banque Nationale Particuliers, Travailler Particuliers, Travailler

À quoi ressemblera le monde du travail du futur? L’Institut du futur de l’Université de Phoenix s’est posé cette question, en s’intéressant à la réalité du marché en 2020. Voici 5 tendances lourdes qui changeront le quotidien des travailleurs au cours des prochaines années.

1. Une longévité extrême


D’ici 2025, le nombre d’Américains de plus de 60 ans aura augmenté de 70 %, souligne le rapport Future Work Skills 2020. De plus en plus de têtes grises coloreront donc le marché du travail. Selon les chercheurs, les organisations devront nécessairement faire preuve de plus de flexibilité quant aux horaires et conditions de travail, plus modulables aux besoins de chacun.

Selon le conférencier, auteur et spécialiste du marché du travail Alain Samson, cette flexibilité sera aussi exigée par les jeunes, qui voudront partir en sabbatique, se ressourcer ou suivre de nouvelles formations.

« Le marché du travail devra être plus flexible pas simplement parce que les travailleurs seront vieillissants, mais simplement parce que le rapport au travail changera », affirme-t-il.

2. L’omniprésence des machines intelligentes


Le progrès technologique ne s’arrêtera pas demain matin. Dans la prochaine décennie, de nouvelles machines intelligentes entreront dans nos bureaux, nos usines et nos maisons en nombre jamais inégalé. Notre rapport à nos outils de travail évoluera et nous entrerons dans une nouvelle sorte de partenariat avec les machines basée sur nos forces mutuelles.

3. Un monde hypernumérisé


Avec la multiplication des objets intelligents viendra la multiplication sans précédent des données issues de toutes nos actions et interactions avec eux.

Selon Alain Samson, cette multiplication des données nécessitera une décentralisation des processus décisionnels. « On ne pourra pas constamment faire remonter tout au siège social comme dans l’ancien modèle, fait-il valoir. Il faudra se fier aux gens allumés qui seront prêts à prendre des risques, qui auront un pouvoir décisionnel et qui auront droit à l’erreur à l’occasion. Ça change tous les barèmes des ressources humaines. »

4. L’ère des nouveaux médias


Les médias sociaux ont déjà grandement transformé la manière dont on communique. Ceux qui ne sauront s’adapter et décoder ces nouveaux médias et nouveaux modes de communication se sentiront vite dépassés.

De plus, le niveau de transparence entre nos vies professionnelles et personnelles n’aura jamais été aussi grand. « Alors que notre crédibilité au travail reposait avant sur nos antécédents et notre image au travail, elle reposera alors sur notre image professionnelle et notre image média », ajoute M. Samson.

5. Des métastructures organisationnelles


Les nouvelles technologies et les médias sociaux engendreront une réorganisation sans précédent de la façon de créer et de produire de la valeur. Les frontières traditionnelles des entreprises exploseront. « Ces nouveaux champs d’expertise seront les moteurs de la création de nouveaux paradigmes et outils de formation », affirme le rapport.

Figure de proue de la psychologie du bonheur au travail, Alain Samson abonde dans le même sens.

« Si un employeur veut aller chercher les meilleurs, il ne devra pas se figurer que ses employés sont à sa merci, mais qu’il est plutôt à la merci de ses meilleurs employés et qu’il doit en prendre soin s’il veut les garder longtemps, dit-il. On libère l’employé au lieu de l’enchaîner ! »

Lire le rapport complet ici (PDF)

Édité le 9 février 2018

Sujets reliés