La règle de 72 et la magie de l’intérêt composé

La règle de 72 et la magie de l’intérêt composé
Banque Nationale Investir, Particuliers Investir, Particuliers

Une méthode simple permet de calculer rapidement le rendement à long terme d’un taux d’intérêt et de comprendre tout l’avantage de l’intérêt composé.

Certains investisseurs consacrent beaucoup de temps à leurs placements et font des calculs de prévision financière très élaborés. D’autres, même s’ils prennent leurs investissements au sérieux, se contentent d’appliquer de grands principes et font des calculs approximatifs pour orienter leurs décisions.

Pour un calcul mental rapide, la règle du 72 est particulièrement précieuse. Elle permet d’estimer le temps qu’il faut à un investissement pour doubler de valeur selon le taux d’intérêt qu’on lui applique.

On obtient le nombre d’années nécessaire au doublement en divisant simplement 72 par le taux d’intérêt.

Ainsi, si un montant de 100$ est placé à un taux d’intérêt de 1%, il lui faudra presque 72 ans (72 divisé par 1) pour valoir 200$.

S’il est placé à un taux d’intérêt de 2%, le placement doublera de valeur en 36 ans environ (72 divisé par 2).

En revanche, avec un taux d’intérêt de 7%, une dizaine d’années suffiront (72 divisé par 7).

La règle peut aussi être utilisée à l’envers, pour calculer le taux d’intérêt qui serait nécessaire pour doubler un montant selon un nombre d’années fixé. Dans ce cas, on divise 72 par le nombre d’années pour obtenir le taux d’intérêt.

Par exemple, pour qu’un placement double sa valeur en 12 ans, il lui faut un taux d’intérêt de 6% (72 divisé par 12 = 6).

Cette règle très pratique ne donne toutefois qu’une approximation. Elle devient inexacte si le taux d’intérêt est très élevé ou si la période de doublement est très courte. Ainsi, il ne suffit pas d’une seule année pour doubler un montant avec un taux d’intérêt de 72%. Il faudrait plutôt un taux d’intérêt de 100%!

Mais comme les taux d’intérêt réalistes sont rarement aussi élevés, la règle donne généralement une approximation très utile. Surtout, elle permet de saisir rapidement la différence importante que peut représenter, à terme, un petit point de pourcentage entre deux taux d’intérêt.

La magie de l’intérêt composé

Si une petite différence dans le taux d’intérêt peut faire une énorme différence dans le résultat d’un investissement, c’est en raison de la force de l’intérêt composé – «la force la plus puissante de l’univers» selon Albert Einstein!

«Les intérêts composés sont la huitième merveille du monde, a même écrit le grand scientifique. Celui qui les comprend les gagne. Et celui qui ne les comprend pas les paie.»

L’intérêt composé calcule l’intérêt non seulement sur le montant initial de l’investissement, mais aussi sur le montant de l’intérêt gagné depuis l’investissement initial. Par exemple:

  • un montant de 1000$ placé à 3% d’intérêt rapporte 30$ la première année;
  • la deuxième année, l’intérêt de 3% s’applique à la fois sur le 1000$ initial et sur le 30$ d’intérêt gagné, rapportant ainsi 30,90$;
  • la troisième année, l’intérêt s’applique maintenant sur 1000$ + 30$ + 30,90$ = 1060,90$ et rapporte 31,83$, et ainsi de suite. L’augmentation progressive du montant d’intérêt gagné chaque année est la recette magique de l’intérêt composé.

L’exemple illustre l’avantage de commencer à épargner le plus tôt possible, même de petites sommes, afin d‘assurer un rendement régulier.

Certains produits financiers intègrent déjà la magie de l’intérêt composé. C’est le cas des comptes d’épargne, des dépôts à terme, des certificats de placements garantis (CPG) et de certaines obligations gouvernementales. Pour d’autres produits, comme les obligations corporatives et certaines obligations gouvernementales, il faut réinvestir chaque année le montant reçu en intérêt pour bénéficier de cette magie.

Édité le 1 septembre 2017

Sujets reliés