Connais-tu tes droits et responsabilités?

Connais-tu tes droits et responsabilités?
Banque Nationale Particuliers, Vivre Particuliers, Vivre

Si on te dit « droits et responsabilité envers ton institution financière », tu dis quoi ? Zzzzz, right ? L’affaire, c’est que s’intéresser aux petits caractères des contrats bancaires, c’est super important pour éviter les mauvaises surprises. On t’a préparé un petit « vrai ou faux » pour tester tes connaissances. À toi, champion !

Transactions frauduleuses

Un petit comique a réussi à mettre la main sur tes infos de carte de crédit et a acheté trois iPhone 8 au Apple Store de Miami Beach. Tu refuses de t’en acheter un – des téléphones au prix d’un ordi, tu trouves que ça commence à être exagéré –, mais tu devras payer ceux-là, quitte à faire une campagne de sociofinancement pour y arriver.

FAUX

En cas de fraude, les fournisseurs de cartes de crédit ou de débit appliquent une politique de responsabilité zéro. Donc, ton institution financière va te rembourser les montants volés. Mais attention : si tu as été négligent (exemple : tu as inscrit ton NIP au dos de ta carte), tu pourrais devoir payer de tes poches. Agis avec discernement avec tes cartes et tout ira bien.

Compte conjoint

Tu as emménagé avec ta best au début de l’année et pour faciliter le paiement du loyer et des comptes, vous avez ouvert un compte conjoint. En voulant payer Hydro, tu réalises que ta supposée BFF a vidé le compte pour payer sa semaine sous le soleil de Cayo Coco. Heureusement, la banque pourra la forcer à rembourser ce petit détournement de fonds.

FAUX

Chaque détenteur d’un compte conjoint possède les mêmes droits concernant la gestion du compte. Autrement dit : chacun a le droit de dépenser ces sous comme il l’entend, incluant des piña coladas dans un trois étoiles à Cuba. Si tu décides de rester avec ta coloc (âme charitable que tu es), oublie le compte conjoint. Paie ta moitié du loyer directement au propriétaire et remboursez-vous les petites dépenses conjointes avec des virements Interac fréquents.

Hypothèque

C’est le plus beau jour de ta vie : ton offre d’achat sur un condo de trois chambres à prix pas trop indécent à Montréal (le Saint Graal, quoi) a été acceptée. Champagne! Comme tu as un certificat de préautorisation hypothécaire, c’est sûr que la banque va t’accorder l’hypothèque.

FAUX

La préautorisation hypothécaire est très utile : elle facilite les échanges avec le vendeur, elle prouve ta capacité d’emprunter et le sérieux de ta démarche de vie d’adulte. Mais elle n’est pas une promesse de la part de la banque de t’accorder un prêt. Il faut notamment qu’elle accepte de financer le condo sur lequel tu as jeté ton dévolu. Conseil d’ami, attends d’avoir les clés de ton Saint Graal avant de sortir les bulles.

Hameçonnage

Ta banque t’envoie un courriel. Il n’y a pas de fautes d’orthographe, l’adresse de l’expéditeur a l’air legit, le logo aussi, mais on te demande de cliquer sur un lien pour confirmer ton adresse postale. Tu trouves ça louche.

VRAI

Ton pif est excellent! Ton institution financière peut te contacter par courriel, mais elle ne te demandera pas de renseignements personnels sur tes comptes ni des informations de connexion (mot de passe ou nom d’utilisateur, par exemple). Ne prends pas de chance et utilise la même approche avec ce type de courriels qu’avec ceux des princes imaginaires qui promettent de te donner une partie de leur héritage : NE CLIQUE SUR AUCUN LIEN.

Accès à la propriété

Grosse décision : tu achètes une maison avec ta tendre moitié pour enfin faire vie commune. Il va vendre son 2 ½ (vrrrrraiment trop petit) et tu diras adieu aux murs en carton de ton loyer (la musique des voisins : pu capable). Comme ce sera ta première maison, tu peux bénéficier du régime d’accession à la propriété (RAP) pour ta mise de fonds.

VRAI

Le RAP permet à un acheteur d’utiliser une partie de ses REER comme mise de fonds pour une première maison. Comme ton conjoint est déjà propriétaire, tu peux bénéficier de ce programme seulement si vous habitez ensemble depuis moins d’un an. Si vous cohabitez depuis plus longtemps, vous êtes considérés par le fisc comme des conjoints et le fait qu’il soit propriétaire te rend inéligible au RAP.

Dossier de crédit

Tu convoites une auto hybride depuis longtemps, et comme tu viens d’avoir ta permanence au travail, c’est aujourd’hui que ça se passe. À toi, les accélérations silencieuses et les économies d’essence ! Le concessionnaire veut voir ton dossier de crédit mais il n’a pas le droit de le demander, puisque seule ton institution financière peut le consulter.

FAUX

Une personne (comme un propriétaire de logement) ou une entreprise peut consulter ton dossier de crédit, question de savoir si tu es le genre de personne qui rembourse ses dettes. Par contre, elles ont besoin de ton autorisation pour le faire. Ta banque doit elle aussi obtenir ta permission pour consulter ton dossier de crédit. En passant, tu peux toi-même demander à consulter ton dossier de crédit auprès d’une agence de crédit mais ça se peut que tu aies à payer des frais (raisonnables).

Hypothèque

Enfin, les locataires du dessus sont partis! Tu peux maintenant réaliser le rêve que tu caresses depuis l’achat de ton duplex : étendre ton domaine sur deux étages. Comme tu comptes payer les travaux avec le petit magot que ta riche grand-mère t’a donné en cadeau, tu peux sortir ton marteau sans rien demander à ton institution financière.

FAUX

C’est cool ta petite fortune familiale, mais avant de faire des rénovations majeures, tu dois fournir les plans à l’institution financière qui t’a accordé un prêt hypothécaire et obtenir son « go », même si tu n’as pas besoin d’emprunter à nouveau. La banque souhaite entre autres s’assurer que les travaux maintiendront ou, mieux, augmenteront sa valeur !

Avoue que tu ne pensais pas que c’était possible de « ludifier » tes droits et obligations envers ta banque comme ça, hein ? Si seulement c’était possible de faire la même chose avec les soupers avec ta belle-famille ou les rendez-vous chez le dentiste…

 

Édité le 25 octobre 2017

Sujets reliés