Comment tirer son épingle du jeu, selon Ethan Song de Frank + Oak

Comment tirer son épingle du jeu, selon Ethan Song de Frank + Oak
Banque Nationale Entreprises, Inspirer Entreprises, Inspirer

L’entreprise Frank + Oak est l’un des fleurons de l’industrie montréalaise de la mode. Son cofondateur et PDG Ethan Song nous parle de son parcours d’entrepreneur, de sa participation au Camp BN et du nouveau fonds pour entrepreneurs en démarrage dont son entreprise vient d’annoncer le lancement.

De l’ingénierie au vêtement

Développer une marque de vêtements à l’image de la jeune génération d’entrepreneurs et de créatifs du quartier montréalais Mile-End: voilà la mission que se sont donnée Ethan Song et Hicham Ratnani lorsqu’ils ont lancé Frank + Oak en 2012, après avoir cofondé deux ans plus tôt l’entreprise de vêtements sur mesure pour hommes Modasuite.

Les deux acolytes ne sont pourtant pas issus de l’industrie de la mode. Ces deux amis de longue date – ils se sont rencontrés au secondaire – sont plutôt formés en ingénierie.

«J’ai un parcours très techno, reconnaît Ethan Song. Mon père a un doctorat dans le domaine, j’ai étudié en génie électrique et informatique…»

«C’est d’ailleurs un des principaux messages que j’ai voulu livrer aux participants du Camp BN», continue-t-il en parlant de la conférence d’ouverture qu’il a prononcée à l’événement pour entrepreneurs innovants qui a eu lieu à Saint-Hubert le 16 novembre dernier. «Il ne faut pas se limiter: il y a des opportunités un peu partout.»

Se réinventer, la clé du succès

L’essentiel, pour Ethan Song, est d’avoir la volonté d’apprendre, une attitude qu’il valorise au plus haut point chez ses collaborateurs. «De nos jours, certaines industries sont bouleversées tous les deux ans. Ce n’est donc pas sur la base de leurs connaissances qu’il faut embaucher les gens, mais sur leur capacité à apprendre. La capacité à se réinventer est fondamentale», souligne-t-il.

Se réinventer, c’est précisément ce qu’a fait le duo d’entrepreneurs en 2012. Forts des apprentissages réalisés au fil de leurs deux années à la barre de Modasuite, ils ont opéré en 2012 un pivot grâce auquel ils connaissent depuis une ascension fulgurante.

Rajeunissement de la clientèle cible et du style, adoption d’un nouveau nom, développement d’une formule d’abonnement, d’un service de conseils personnalisés et d’une application d’achat mobile: l’entreprise Frank + Oak telle qu’on la connaît aujourd’hui était née. Croissance des ventes: 2 100% en 4 ans.

Mais ce pivot n’a pas marqué la fin des apprentissages, souligne Ethan Song: « Aujourd’hui, les habitudes des clients changent très rapidement. Une année, tout passe par Facebook, ensuite, ils sont ailleurs… Il faut développer toute une agilité pour maintenir une relation de proximité avec les clients.»

Gros plan sur la technologie intelligente et mobile

L’innovation technologique est au cœur de la formule qui fait le succès de l’entreprise de la rue Saint-Viateur.

«À mes yeux, l’une des idées les plus importantes dans le monde des affaires au cours des prochaines années sera le rôle de l’intelligence artificielle, qui nous aidera à travailler plus rapidement et à personnaliser davantage les services», dit Ethan Song.

L’achat «mobile» est à son avis une autre tendance d’avenir: «Ce qui est numérique va se passer de moins en moins sur les ordinateurs, entrevoit-il. Je conseille donc aux entrepreneurs d’investir dans le développement d’outils technologiques mobiles». Actuellement, 35% des commandes de Frank + Oak proviennent de téléphones intelligents ou de tablettes.

Un fonds pour encourager la relève

L’implication dans la communauté entrepreneuriale est une autre valeur importante chez Frank + Oak. Dans cet esprit, les deux cofondateurs ont aussi annoncé en octobre dernier le lancement du Fonds des entrepreneurs 50/50, qui remettra chaque année au moins 4 subventions de 10 000 $ dollars, accompagnées d’un programme de mentorat et de formations en technologie et en marketing offertes en partenariat avec General Assembly.

«La meilleure façon de soutenir les entrepreneurs est d’investir en eux, affirme Ethan Song. Nous voulons jouer un rôle dans le développement de la communauté entrepreneuriale.»

À noter: la moitié des bourses seront remises à des femmes entrepreneures. «Même si nous produisons avant tout des vêtements pour hommes, nous avons toujours eu le souci d’être inclusifs, alors cette égalité est importante pour nous», explique Ethan Song.

Les premiers lauréats du Fonds des entrepreneurs 50/50 seront annoncés en janvier 2017.

 

Enfin, quels seront les prochains défis pour Frank + Oak? L’entreprise vient tout juste de lancer son service de stylisme personnalisé pour les femmes et entend bien ouvrir dans les prochains mois plus de magasins, livrer ses articles dans plus de pays… et continuer à réécrire les règles de l’industrie du commerce de détail!

Édité le 2 novembre 2017

Sujets reliés