Comment prendre sa retraite plus tôt. Soyez entrepreneur(e)!

Comment prendre sa retraite plus tôt. Soyez entrepreneur(e)!
Banque Nationale Entreprises, Inspirer Entreprises, Inspirer

Vous avez peut-être la fibre de l’entrepreneur, mais vous préférez la sécurité d’un emploi stable. Pourquoi ne pas concilier les deux, explique notre blogueur Kristian Girard, afin de financer votre retraite.

D’un autre côté, vous êtes encore jeune, vous disposez d’un peu de temps et vous êtes du genre débrouillard comme beaucoup de Québécois. Vous avez envie de vous partir en affaires, mais vous appréciez la sécurité d’emploi. Et s’il était possible de combiner les deux?

Répondre à l’appel de l’entrepreneuriat

Tout en conservant votre emploi actuel, examinez donc la possibilité de démarrer une activité qui rapporterait un petit supplément financier et de quoi investir dans votre REER. Comme vous ne dépendez pas de ce supplément pour payer votre loyer ou votre hypothèque, vous pouvez vous permettre de commencer modestement et de vous ajuster par la suite.

Vous êtes habile de vos mains? Vous avez des talents musicaux? Vous maîtrisez bien une langue? Vous êtes un vendeur-né? Vous cuisinez particulièrement bien? Vous êtes à l’aise avec Internet? Proposez vos services de tutorat, de traducteur, de traiteur, de représentant en vente téléphonique sur des sites d’annonces ou de regroupement d’affinités. Un travail à temps partiel peut aussi s’avérer possible, mais soyez cependant conscient que certaines entreprises ont des réticences à ce que vous ayez un deuxième emploi.

Pourquoi pas l’immobilier?

Dans ce cas, acheter un duplex ou un triplex pour loger la famille permet également de générer des revenus autres que du salaire avec les loyers que vous percevez, sans pour autant constituer un second emploi comme tel. En allant chercher un revenu de 8 000 $ de plus par an, par exemple, vous réalisez le même rendement qu’un placement de 8% sur un capital de 100 000 $. Ce n’est pas un gros montant, mais c’est un très bon rendement!

Si vous poursuivez votre activité pendant 10 ans, en déduisant les impôts et en supposant un rendement annuel de 3%, vous aurez accumulé près de 78 000 $ après 20 ans (10 ans de rentrée d’argent et un autre 10 ans d’intérêts sur le capital accumulé). Si vous supposez un rendement de 5%, ce montant dépasserait 100 000$.

Et pendant que vous consacrez du temps à votre PME, vous n’êtes pas en train de dépenser. Ça fait ça de plus de gagné!

À lire aussi:

Édité le 3 novembre 2017

Sujets reliés