Comment faire un budget personnel qui tient la route?

Comment faire un budget personnel qui tient la route?
Banque Nationale Planifier Planifier

Avez-vous déjà fait un budget personnel? Et combien de temps l’avez-vous suivi avant de l’abandonner?

Avoir l’intention de suivre un budget est déjà un pas dans la bonne direction, mais si votre budget n’est pas réaliste, vous risquez de vous décourager rapidement.

Voici comment vous y prendre pour créer un budget réaliste, qui vous aidera à reprendre le contrôle de votre argent.

 

Comment faire un budget personnel?

Le principe du budget est simple. En gros, dans une colonne, on inscrit ses revenus du mois; dans l’autre, ses dépenses pour la même période. Aussi, afin de s’assurer que le budget est le reflet fidèle de notre réalité financière, gare à ne rien oublier!

Du côté des entrées d’argent, il faut bien sûr noter les paies, mais aussi tenir compte des autres sources de revenus: pourboires ou commissions, revenus de placements, pension alimentaire, prestations pour enfants, rentes, primes… Ces montants figurent dans la colonne « dépôts » du relevé de compte bancaire, à l’exception des pourboires en argent comptant.

Sur le relevé de compte bancaire sont également consignées une partie de nos dépenses, dans la colonne des retraits: virements destinés à payer le loyer ou le prêt hypothécaire, paiements de factures, etc. Le relevé de carte de crédit est une autre source d’information précieuse, puisqu’il permet de ventiler les dépenses par catégories: épicerie, restauration, transport, assurances, frais de garde, vêtements, loisirs… On obtient ainsi une meilleure idée de ce qu’il advient de notre argent.

Pour un portrait encore plus détaillé, on conserve aussi ses factures. Ainsi, on peut départager les coûts des aliments, des fournitures scolaires et des médicaments achetés lors d’une même visite dans un grand magasin, par exemple.

N’oubliez pas les petits achats payés comptant. En apparence anodines, ces dépenses récurrentes ont à la longue un effet significatif sur le budget. Ces 5 $ payés chaque matin pour un grand latte en route vers le boulot, c’est une centaine de dollars en moins dans nos poches à la fin du mois!

La tâche vous semble énorme? Aidez-vous d’un calculateur de budget ou profitez des ressources disponibles sur Internet.

Un budget personnel est généralement calculé pour un mois, mais il est bon de répéter l’opération pendant quelques mois, voire un an. On en arrivera de la sorte à des moyennes plus représentatives de sa situation financière.

Après avoir dressé ce bilan vient le temps d’évaluer ses dépenses, puisque c’est la colonne sur laquelle il est le plus facile d’intervenir à court terme. L’objectif: apporter les correctifs qui feront en sorte que le total des entrées d’argent dépassera celui des sorties. C’est ce qu’on appelle… s’enrichir!

Un conseiller financier pourra ensuite vous guider afin de faire le meilleur usage de ces surplus, qu’il s’agisse de rembourser des dettes ou de placer son argent.

Cela dit, pour vous assurer de respecter votre budget, mieux vaut pouvoir le consulter en tout temps sur son cellulaire. De nombreuses applications de budget personnel existent, dont plusieurs sont gratuites comme Mint, PocketGuard et You Need a Budget. Elles sont synchronisées avec vos comptes de banque pour vous offrir un portrait en temps réel de votre situation financière et de vos dépenses. Elles vous avertissent même quand vous dépassez votre budget dans une catégorie!

 

Un budget familial

La gestion d’un budget en solo n’est déjà pas si simple. Imaginez lorsque l’on doit le faire à deux: les mésententes peuvent être nombreuses.

En couple, on devrait s’entendre sur des dépenses fixes obligatoires et sur la création d’un compte conjoint pour les gérer. Accordez-vous toutefois une certaine liberté pour le superflu, comme les bijoux ou les jeux vidéo… et n’incluez pas ces dépenses dans le compte conjoint pour éviter les chicanes!

L’arrivée d’un enfant, l’achat d’une maison, d’une piscine ou d’une deuxième voiture font partie des projets qu’on planifie à deux et qui s’administrent mieux à l’aide d’un budget familial.

Parmi les nouvelles dépenses à prendre en compte quand on devient propriétaire, il y a l’entretien général. Habituellement on suggère de prévoir à son budget 1 % de la valeur totale de la maison pour ce type de travaux (ramoner la cheminée, réparation de la plomberie, etc.).

 

Le budget quand on est étudiant

Si vous êtes aux études, vous avez probablement des ressources financières limitées. Le respect d’un budget devient alors un enjeu de taille pour couvrir toutes les dépenses liées à vos études, comme les livres et les frais de scolarité. Si vos revenus sont insuffisants, envisagez d’obtenir de l’aide des programmes de prêts et bourses gouvernementaux, ou une marge de crédit étudiant auprès de votre institution financière.

 

Les grands événements de la vie

La vie est remplie de rebondissements. Aussi, voici des astuces pour certains événements qui vous aideront à ne pas être pris au dépourvu:

 

Rénovations

La création d’un budget réno pourrait vous faire économiser des milliers de dollars. Déterminez d’abord les rénovations qui pourraient vous valoir un meilleur retour sur votre investissement, comme la cuisine (qui représente de 10 à 15 % de la valeur de la maison). Cherchez ensuite à économiser sur tout ce que vous pouvez contrôler: la réalisation des travaux par vous-même ou le choix de matériaux moins coûteux.

 

Mariage

Événement d’un seul jour, le mariage peut devenir une dette qu’on éponge pendant des années. Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut s’y prendre de 9 à 12 mois avant le jour J et de faire des choix réfléchis, notamment en ce qui concerne les éléments suivants: services de bar, musique, coiffure, robe, fleurs, repas, photographe. Parce qu’il y a toujours des imprévus, prévoyez un « coussin » représentant 5 à 10 % du budget total.

 

Arrivée d’un bébé

L’arrivée d’un bébé peut gruger jusqu’à 20 % du budget familial. Inutile de dire que ça se planifie! Outre les couches qui coûtent en moyenne 800 $ par année, il y a aussi les dépenses avant la naissance, comme l’ameublement, la déco, les vêtements de maternité. Un élément qu’on oublie souvent d’entrer aussi à son budget: le REEE, un outil d’épargne fort avantageux d’un point de vue fiscal.

 

Vacances

Ça y est, vous avez les deux pieds dans le sable pour vos vacances. Même si vous aviez économisé pour vous accorder ce moment tant attendu, vous pourriez bien avoir omis d’inclure à votre budget les dépenses non essentielles une fois rendu à destination, comme c’est le cas de 45 % des Québécois. Prenez soin d’ajouter des montants supplémentaires pour les restaurants et l’achat de souvenirs.

Au cours d’une vie, bien des changements peuvent survenir qui vous obligent à revoir votre budget régulièrement afin qu’il soit adapté à votre réalité. Vous éviterez ainsi de perdre le contrôle de vos finances au moindre imprévu.

Pour d’autres astuces et conseils pour mieux gérer vos finances personnelles, inscrivez-vous à l’infolettre Banque Nationale.

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés