Cinq occasions de parler $$$ avec tes enfants

Cinq occasions de parler $$$ avec tes enfants
Banque Nationale Particuliers, Vivre Particuliers, Vivre

Des enfants, ça coûte cher. Pour éviter d’avoir en plus à éponger leurs dettes d’études et à avancer la mise de fonds de leur première maison parce qu’ils n’ont pas appris ce qu’est l’épargne, mieux vaut commencer à les sensibiliser à l’argent tout de suite. Voici cinq occasions de la vie courante qui s’y prêtent bien.

L’épicerie

C’est samedi matin et, comme d’habitude, il manque de lait, de pain ou, pire, de café. Pour ajouter à tes malheurs, ta petite de 5 ans veut absolument t’accompagner à l’épicerie. Prends une grande respiration et profites-en pour lui inculquer une ou deux notions de base. À cet âge-là, il faut garder ça simple. Tu peux commencer par expliquer que, pour acheter quelque chose, il faut de l’argent. Donne-lui un 20 $ pour qu’elle paye elle-même la miche au kamut. Tranquillement, tu peux aussi lui apprendre à comparer les prix entre des marques ou des produits différents. Si le dépanneur n’est pas trop loin, tu peux même l’envoyer acheter du lait toute seule (en la surveillant, bien sûr). Une tactique qu’Alexis Gagné, économiste et chroniqueur à l’émission Format familial, diffusée à Télé-Québec, utilise avec sa fille depuis qu’elle a 5 ans. « J’espère pouvoir éventuellement lui donner 50 $ pour acheter ce qu’il faut pour le souper! » dit-il.

Les cadeaux de Noël

Grand-maman s’est lâchée lousse et a offert un 50 $ tout rose à ton fils de 7 ans. Ça tombe bien, les cadeaux en argent sont parfaits pour inculquer les rudiments de l’épargne. Alexis Gagné suggère de diviser l’argent de poche d’un enfant dans trois pots transparents pour que son pécule soit bien visible: le premier, c’est pour les petits plaisirs (acheter des bonbons); le deuxième, les économies en vue d’acheter un plus gros morceau (l’hoverboard avec lequel il te casse les oreilles depuis des semaines, par exemple); et le troisième, c’est pour la charité ou un cadeau à un ami. Chaque fois qu’il reçoit des sous, il les répartit dans ses trois pots. Une habitude bonne à prendre, vu qu’il devra éventuellement faire la même chose avec son salaire. Mais en remplaçant l’hoverboard par les REER.

Les vacances

Ta fille rêve d’un safari africain, mais ton budget permet seulement une semaine de #vanlife en Gaspésie? « C’est une bonne idée d’impliquer les enfants dans la planification et la prise de décision des vacances », estime Alexis Gagné. Tu peux leur demander ce qu’ils préfèrent entre un hôtel avec une piscine à 200 $ par nuit ou un camping à 40 $ la nuit et 160 $ en poche pour des activités. Si tu as des ados, tu peux même leur donner ton budget (mettons 4000 $) et leur demander des propositions de destinations. AirBnB au Costa Rica? Deux semaines de tout inclus au soleil? Non seulement jouer à l’agent de voyage aiguise leur habileté en mathématiques, ça aide aussi à réduire les caprices une fois rendus. Il n’y a pas de WiFi pour publier tes Snaps? Ce n’est pas de ma faute, mon grand.

Les grosses tâches

Rémunérer un enfant pour des petits gestes du quotidien, comme faire son lit ou vider le lave-vaisselle, ce n’est pas la meilleure idée, vu que personne n’est payé pour faire ça, explique Alexis Gagné. Les plus grosses tâches, par exemple, là tu parles. Au lieu d’embaucher quelqu’un pour ramasser les feuilles mortes, tondre le gazon ou refaire les plates-bandes amochées par la Ville en réparant (encore) le trottoir, utilise la belle main-d’œuvre que tu as engendrée et paie-lui un salaire horaire. « C’est en gagnant des sous qu’un enfant peut apprendre à faire l’équation entre l’objet de ses désirs et le temps et les efforts qu’il devra mettre pour se l’offrir », dit Martine Marleau, conseillère budgétaire à l’ACEF de l’Est de Montréal. En effet, quoi de mieux que demander à ton pré-ado de passer un samedi après-midi à charrier des grosses roches pour lui faire réaliser que ça en prend, du jus de bras, pour gagner les 30 $ qui lui manquent pour acheter ses Vans.

Les bris

Junior a eu la bonne idée de regarder des vidéos YouTube dans son bain et a échappé la tablette familiale dans l’eau? Attends un peu avant de la remplacer. « On vit dans une société de surconsommation où le crédit est très facile d’accès. Les gens se lèvent le matin avec l’envie de redécorer et le soir, ils ont un divan neuf “achetez maintenant, payez plus tard”. Si les jeunes apprennent ce comportement dès l’enfance, ça peut malheureusement les suivre longtemps », explique Martine Marleau. Donc, explique à Junior que tu dois gagner des sous avant de pouvoir racheter une tablette. S’il a quelques économies, tu peux lui demander de contribuer un peu. Tu peux aussi l’impliquer dans la chasse aux rabais et le magasinage pour trouver le modèle avec le meilleur rapport qualité-prix.

Voilà, ce n’est pas plus sorcier que ça. Et si tes cocos rechignent quand tu sors ton chapeau de maître ès finances personnelles, dis-toi qu’ils te remercieront dans 20 ans. (Ou pas ! Les leçons de gratitude, c’est un autre département.)

Édité le 24 octobre 2017

Sujets reliés