Carrière: 10 résolutions réalistes pour la nouvelle année

Carrière: 10 résolutions réalistes pour la nouvelle année
Banque Nationale Particuliers, Travailler Particuliers, Travailler

Une nouvelle année qui débute! Voici 10 résolutions réalistes proposées par Ian Renaud, conférencier, formateur et auteur de Cessez de tourner en rond!, pour ceux qui désirent améliorer le cours de leur carrière.

1. Penser moins, agir plus

Même en période de développement de carrière, plusieurs sont réticents à passer à l’action. Or, face à un changement, 20 % de notre temps devrait être accordé à la réflexion et à la planification, et 80 % à l’action (envoi de CV, appels et visites d’entreprises). « Je vois souvent des gens ou des entreprises passer 80 % de leur temps à tenter de tout contrôler et à penser à toutes les avenues possibles sans passer à l’action, relate Ian Renaud. Cette procrastination par l’analyse peut nous faire manquer de belles opportunités. »

2. Apprendre à se connaître davantage

« Il est préférable de choisir une carrière qui s’accorde avec nos forces plutôt qu’une autre où nos faiblesses seraient prédominantes », fait valoir le conférencier.

Des tests d’évaluation psychologique en ligne, comme celui du DISC et celui de Myers-Briggs, peuvent être des outils utiles pour cet exercice.

3. S’accepter tel qu’on est

Certains diraient plutôt de travailler sur ses faiblesses pour tenter de les atténuer, mais Ian Renaud préconise d’accepter celles-ci et de focaliser sur le positif. « Travailler sur nos forces pour les maximiser et devenir expert dans nos champs d’expertise est plus rentable à mon avis, et nos faiblesses pèseront moins dans la balance », affirme-t-il.

4. Partager ses objectifs de carrière

Partager ses objectifs à son réseau, sa famille et ses amis peut mener à des opportunités insoupçonnées. « On ne sait jamais d’où viendra notre nouvel emploi et qui pourrait être une référence intéressante », fait valoir Ian Renaud.

5. Se trouver un mentor

Bénéficier de la perspective et de l’expérience de quelqu’un qui a emprunté la route qu’on souhaite prendre à notre tour peut nous éviter des erreurs coûteuses. « Quand la demande est bien faite, les experts sont souvent très ouverts à devenir le mentor de gens qui amorcent leur carrière ou qui sont en transition », affirme le conférencier.

6. Être (davantage) ouvert au changement

Plus on s’attache au statu quo, plus on retarde le développement de sa carrière. « Quelqu’un qui veut faire avancer sa carrière doit comprendre que même si la situation présente est confortable, son désir de changement découle nécessairement de certaines insatisfactions », fait valoir Ian Renaud. Identifier les insatisfactions actuelles ainsi que les points positifs de la situation future peut aider à oser.

7. Apprendre à dire oui

« Quand on trouve quelque chose qui nous fait vibrer, c’est important de dire oui », affirme M. Renaud. Foncez, dit-il, même si la nouvelle offre ou situation peut être déstabilisante ou que certains outils et connaissances vous manquent. Celles-ci peuvent être développées par la suite.

8. Apprendre à dire non

« Quand on dit oui à tout le monde, l’agenda se remplit et on manque de temps pour développer des opportunités en lien avec notre propre objectif de carrière », selon l’auteur de Cessez de tourner en rond!.

Il faut donc apprendre à dire non à tout ce qui ne concerne pas nos objectifs de carrière.

9. Toujours chercher à s’améliorer

En cherchant continuellement à s’améliorer dans son domaine, on se donne plus de chances d’être prêt à saisir les opportunités quand celles-ci s’offriront à nous. « Le progrès est l’élément qui rapporte le plus de satisfaction personnelle », note Ian Renaud.

Simple coïncidence entre les chiffres ou non, Ian Renaud se plaît à faire remarquer que seulement 10 % des travailleurs ont une mentalité d’amélioration constante, que ce sont aussi 10 % des gens qui seront promus au sein d’une organisation durant leur carrière et que c’est aussi 10 % de la population qui se considère comme très heureuse.

10. Faire preuve de gratitude

« C’est en appréciant ce qu’on a déjà qu’on sera capable d’aller chercher davantage », croit finalement Ian Renaud. Sans ce sentiment de gratitude, on passe souvent les étapes trop vite et on se demande ensuite où le temps a-t-il bien pu passer. « C’est en appréciant le moment présent qu’on pourra apprécier le futur », conclut-il.

Édité le 8 janvier 2018

Sujets reliés