Assurances : les leçons d’un pneu d’hiver crevé

Assurances : les leçons d’un pneu d’hiver crevé
Banque Nationale Épargner Épargner

L’automobile roulait quand une structure d’acier est tombée d’un camion qu’il suivait, raconte La Presse Affaires.

La structure a déchiré un pneu de sa Volkswagen Touareg, un véhicule 4X4.

Si l’auto et ses passagers s’en sont tirés indemnes, l’automobiliste a découvert qu’il devait remplacer les quatre pneus, pas seulement celui qui était déchiré.

De plus, il a constaté que son assureur ne paierait que le pneu détruit.

Pourquoi?

Tout d’abord parce qu’il faut que les quatre pneus d’un véhicule à quatre roues motrices soient dans un état similaire.

Si l’un des pneus obtient une meilleure traction, les systèmes du véhicule voudront compenser, ce qui pourrait entraîner un bris prématuré, affirme un fabricant de pneus consulté par La Presse Affaires.

Une éventualité à laquelle ne croit pas tellement le Bureau d’assurances du Canada, peut-on cependant lire dans l’article.

Et l’assurance?

L’assurance auto ne couvre que la réparation des dommages directs et c’est le cas de tous les contrats d’assurance auto.

Remplacer des pneus usés est donc la responsabilité de l’automobiliste.

Le truc à retenir? L’entretien de votre auto est votre responsabilité.

Édité le 15 août 2017

Sujets reliés