L’ABC du système bancaire canadien

L’ABC du système bancaire canadien
Banque Nationale Particuliers, Planifier Particuliers, Planifier

L’une des premières choses à faire lorsque l’on s’installe dans un nouveau pays est de se familiariser avec le système bancaire. Dossier de crédit, comptes chèques et épargne, marge de crédit… Pour un nouvel arrivant, comprendre les subtilités de ces nouvelles notions n’est pas chose facile. Besoin d’aide ? Voici l’ABC du système bancaire canadien.

Au premier abord, le système bancaire canadien peut sembler complexe. Mais n’ayez crainte : après quelques explications, il n’aura plus de secrets pour vous !

Comment gérer ses avoirs

L’ouverture d’un compte au Canada est un incontournable. Il vous offre la possibilité de déposer et de retirer de l’argent, d’effectuer des achats, des transactions et des paiements de factures, en plus d’émettre des chèques. Il vous donne également accès en tout temps à votre argent. Vous pouvez y faire déposer directement votre salaire. Avec un compte bancaire, la gestion de vos avoirs financiers est grandement simplifiée.

Les types de comptes

Il existe plusieurs types de comptes. Le compte transactionnel, aussi appelé le compte chèques, permet d’effectuer plusieurs opérations sous forme de dépôts et de retraits.

Le compte épargne permet pour sa part de déposer des surplus d’argent dont vous n’avez pas besoin pour vos dépenses courantes. Les deux sont accessibles par l’entremise de votre carte de débit.

Des comptes en devises étrangères et d’autres comptes spécialisés comme celui d’épargne à intérêt élevé sont aussi offerts.

Comment ouvrir un compte bancaire ?

Présentez-vous ou prenez rendez-vous dans une institution financière canadienne. Prévoyez certains documents officiels, comme un passeport valide et un document de Citoyenneté et Immigration Canada. Certaines institutions financières acceptent l’ouverture de compte à distance, via leur site Internet.

Les chèques personnels

Les chèques personnels permettent au titulaire d’un compte bancaire de donner l’ordre à sa banque de virer un montant d’argent déterminé de son compte vers le compte d’un bénéficiaire. Ils sont utilisés au Canada pour payer certaines dépenses, comme le loyer.

Les chèques servent également à donner vos coordonnées bancaires à d’éventuels prestataires de services pour des paiements récurrents, ou pour le dépôt direct de votre salaire. Il présente une foule d’informations quant à son émetteur. On y trouve son nom, le numéro de l’institution financière où il détient son compte, le numéro de sa succursale et son numéro de compte. Chaque institution financière est identifiée par trois chiffres – le 006 pour la Banque Nationale – et le numéro de succursale est composé de cinq chiffres, peu importe l’institution financière.

Transactions bancaires par Internet

De façon générale, il vous est possible d’utiliser Internet de façon sécuritaire pour effectuer vos transactions bancaires. Toutefois, assurez-vous que :

  • La page Internet sur laquelle vous vous trouvez est bien celle de l’institution bancaire ou de l’entreprise avec laquelle vous souhaitez faire une transaction;
  • La page Internet est sécurisée. Vous le constaterez, entre autres, par la présence de la lettre « s » après « http » dans l’URL. Par exemple : https://www.siteinternet.ca.

L’assurance-dépôts

Au Canada, les grandes institutions financières sont membres de la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) qui couvre les dépôts en dollars canadiens payables au Canada, jusqu’à concurrence de 100 000 $. Par contre, si vous détenez de l’argent américain, ou dans une autre devise, ces dépôts ne sont pas assurés.

La différence entre la carte de débit et la carte de crédit

Le système canadien fonctionne avec deux cartes complémentaires : la carte de débit et la carte de crédit. La carte de débit est une carte de paiement liée à son compte. Chaque dépense, que ce soit un achat ou un retrait, est prélevée en temps réel.

En revanche, avec la carte de crédit, comme Mastercard, les dépenses telles que les achats en ligne et la facture de téléphonie cellulaire sont accumulées. Le solde est à rembourser chaque mois, sous peine de payer des intérêts le mois suivant.

Les cartes de crédit sont très importantes, car elles contribuent à bâtir votre historique de crédit. Plus le dossier est bon, plus vous serez considéré comme étant fiable auprès des institutions financières. Il vous sera plus simple d’obtenir d’autres types de prêts, comme le prêt immobilier, appelé prêt hypothécaire au Canada. Un bon crédit permet aussi d’obtenir de meilleurs taux. Les demandes de cartes de crédit se font en ligne, en succursale, ou par téléphone. Une étude est ensuite faite pour déterminer si la banque accepte ou refuse d’émettre une carte de crédit.

Quatre raisons de se procurer une carte de crédit canadienne

  1. Elle est pratique et sécuritaire pour régler vos achats et vos dépenses courantes.
  2. Elle est souvent requise pour certaines transactions, dont la signature d’un contrat de téléphone cellulaire, la location d’une voiture ou les achats en ligne.
  3. Elle permet de faire ses achats en dollars canadiens. Cela vous évite de payer les frais de change liés à l’utilisation d’une carte provenant de votre pays d’origine.
  4. Elle permet de constituer peu à peu votre dossier de crédit.

Quatre astuces pour bien utiliser votre carte de crédit

  1. Réglez le solde de votre carte de crédit en entier, chaque mois, avant la date d’échéance inscrite sur votre relevé pour éviter les frais d’intérêts et pénalités.
  2. Prévoyez un délai de quelques jours (habituellement trois jours) pour le traitement de votre paiement, selon le mode de paiement utilisé (au comptoir, au guichet ou par Internet).
  3. Ne divulguez jamais votre numéro d’identification personnel (NIP) lié à votre carte de crédit ou de débit.
  4. Évitez de détenir plusieurs cartes de crédit à la fois. Cela pourrait diminuer votre capacité d’emprunt.

La marge de crédit

Pour que vous puissiez profiter des occasions qui se présentent, réagir rapidement en cas d’imprévus, entreprendre des projets ou réaliser vos paiements dus même si vous manquez temporairement de liquidités, il vous faut compter sur une source de financement flexible et accessible en tout temps. Une marge de crédit donne à son titulaire le droit d’emprunter une certaine somme à un taux d’intérêt préétabli. C’est très pratique en cas de besoin.

En quoi consiste l’historique de crédit

Au Canada, il est primordial de se doter d’un bon historique de crédit. En effet, l’accès à votre dossier sera exigé dans la plupart des cas d’octroi de crédit, de location d’un appartement ou encore, lors d’une demande d’emploi ou d’assurance.

Vos antécédents en matière de crédit permettent de vous identifier, de connaître votre niveau d’endettement et de savoir si vous remboursez vos dettes. C’est le moyen par excellence de vérifier votre solvabilité.

En tant que nouvel arrivant, il est essentiel de vous constituer un dossier de crédit. Il facilitera plusieurs de vos démarches. Bien que l’historique de crédit de votre pays d’origine ne soit pas pris en compte au Canada, il pourrait s’avérer utile. Si possible, conservez une copie de votre dossier de crédit ou une lettre de recommandation de l’institution financière de votre pays d’origine.

Les deux principaux bureaux de crédit canadiens sont Equifax Canada et TransUnion Canada. Ils s’occupent de réunir, de garder à jour et de rendre disponible l’ensemble des informations relatives à l’état de votre crédit.

Trois moyens faciles d’obtenir un bon pointage de crédit

  1. Procurez-vous une carte de crédit dont la limite d’argent est un montant que vous pourriez rembourser sans peine. Si vous ne pouvez pas payer la totalité de votre solde, assurez-vous de rembourser le montant minimum requis.
  2. Payez vos factures dans le délai prévu.
  3. Évitez de multiplier les demandes de crédit. Chaque demande de crédit est consignée dans votre dossier. En présenter plusieurs dans un court laps de temps peut affecter votre pointage.

Les véhicules d’épargne au Canada

Au-delà du crédit, le système canadien propose bien sûr de nombreux produits pour favoriser l’épargne et vous aider à atteindre vos objectifs financiers.

Certains de ces produits permettent de défiscaliser vos placements. Le plus populaire est le régime enregistré d’épargne-retraite (REER), dont les cotisations ont pour effet de réduire le revenu annuel imposable. L’impôt à payer est reporté au moment du décaissement qui se produit généralement à la retraite. Il y a également le compte d’épargne libre d’impôt (CELI), qui fait fructifier un montant maximal d’épargne chaque année à l’abri de l’impôt.

En vue des études postsecondaires des enfants, le régime enregistré d’épargne-études (REEE) sert à amasser des sommes à l’abri de l’impôt, en plus d’accumuler des subventions du gouvernement fédéral et du gouvernement québécois.

Le système bancaire canadien peut sembler complexe au départ, mais il ne l’est pas. Explorez-le une étape à la fois et surtout, n’hésitez pas à communiquer avec un conseiller de votre institution financière. Il saura vous guider et répondre à toutes vos questions !

Vous souhaitez savoir ce que Laila, nouvelle arrivante au Canada et youtubeuse, a pensé du système bancaire canadien à son entrée au pays ? Visionnez cette vidéo où elle discute de son expérience avec Khadija, conseillère dans une succursale de la Banque Nationale à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

Découvrez-en encore plus sur le Canada en vous inscrivant à notre Infolettre Nouveaux Arrivants.

Édité le 18 septembre 2018

Sujets reliés