5 bonnes questions à se poser avant de démarrer une entreprise au Canada

5 bonnes questions à se poser avant de démarrer une entreprise au Canada
Banque Nationale Planifier Planifier

Saviez-vous que depuis 2006, le gouvernement du Canada a investi plus de 9 milliards de dollars dans diverses initiatives destinées à soutenir les sciences et la technologie? Ces mesures et programmes visent à appuyer les petites et moyennes entreprises (PME) et stimuler la croissance dans les domaines de pointe, comme l’aérospatiale et le numérique. Chef de file en matière de science et de technologie, le Canada fait la part belle à la recherche et à l’innovation.

Vous avez des idées créatives pour démarrer une entreprise novatrice? Voici quelques questions essentielles à vous poser avant de vous lancer dans l’aventure du démarrage d’une nouvelle entreprise!

1. Comment puis-je obtenir du financement pour mon entreprise?

À titre d’entrepreneur immigrant, vous pouvez demander un visa pour démarrage d’entreprise. Vous devrez préalablement obtenir du financement auprès de l’une des organisations désignées. Les ministères et organismes gouvernementaux peuvent offrir du financement sous forme de subventions ou de contributions, et les prêteurs et investisseurs du secteur privé peuvent consentir à des emprunts (prêts commerciaux, prêts hypothécaires ou marges de crédit par exemple), en fonction de leur évaluation du potentiel de rendement de votre entreprise. Par ailleurs, de plus en plus d’entrepreneurs utilisent des plateformes Internet de financement collectif, qui permettent de recueillir des dons de personnes du grand public qui s’intéressent à votre projet et veulent y contribuer. Les jeunes entrepreneurs peuvent également souscrire au Programme de Futurpreneur Canada pour les nouveaux arrivants.

2. Quelle structure devrais-je choisir?

Au Canada, il existe trois structures d’entreprise bien distinctes, comprenant des avantages et inconvénients propres que vous devrez soigneusement soupeser.

L’entreprise à propriétaire unique

C’est la structure la plus simple. Vous êtes l’unique propriétaire et devez assumer toutes les responsabilités, les obligations et les dettes.

Avantages
Processus facile et peu coûteux. Vous avez le contrôle sur les décisions et tous les profits vous reviennent.

Inconvénients
Responsabilité illimitée. Risque de ne pas pouvoir assurer la continuité.

La société en nom collectif (partenariat)

Elle est formée par deux ou plusieurs personnes qui se partagent les responsabilités et les profits. Les revenus tirés de l’entreprise sont ajoutés à la déclaration de revenus individuelle de chacun des partenaires.

Avantages
Les coûts et la gestion sont partagés également. Vous bénéficiez d’avantages fiscaux.

Inconvénients
Risque de conflit avec le partenaire. Vous avez la responsabilité financière de ses décisions d’affaires.

La société par actions (corporation)

L’entreprise est une personne morale distincte de ses propriétaires, désignés sous le vocable « actionnaires ». On doit produire une déclaration de revenus distincte pour ce type d’entreprise.

Avantages
Responsabilité limitée. Il est plus facile de mobiliser des capitaux.

Inconvénients
Structure administrative plus lourde, processus plus coûteux.

3. Est-ce que je dispose d’un plan d’affaires solide?

Bâtir un plan d’affaires est une étape incontournable pour tout entrepreneur qui veut réussir. C’est une excellente porte d’entrée auprès des institutions financières. Le plan d’affaires, c’est un peu comme le plan de vol que doit préparer le pilote, qui contient des renseignements sur l’appareil, le nombre de personnes à bord et la trajectoire. Pour vous rendre à destination, vous devrez aussi réfléchir au projet que vous voulez réaliser et à la manière dont vous comptez vous y prendre pour qu’il aboutisse et devienne rentable. En un mot, vous devez savoir vendre votre projet pour augmenter vos chances d’obtenir du financement!

L’exercice peut paraître bien long et fastidieux, mais rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de rédiger une encyclopédie en 10 volumes. Votre plan d’affaires, concis et clair, doit notamment contenir des informations sur :

  • la vision, les objectifs et la raison d’être de votre entreprise;
  • le marché cible;
  • le paysage concurrentiel et l’analyse des forces, des faiblesses, des possibilités et des menaces;
  • les besoins en ressources humaines, matières premières, locaux, équipement et systèmes informatiques;
  • les données financières (actifs, prévisions budgétaires, prévisions de ventes, trésorerie);
  • les aspects juridiques (structure de l’entreprise et responsabilités);
  • la stratégie marketing et d’affaires électroniques;
  • l’échéancier indiquant les dates et les étapes du projet.

Il existe de nombreuses ressources pour vous aider à bâtir un plan d’affaires attrayant. Pour vous aider, consultez les articles pertinents sur Entreprise Canada, la Banque de développement du Canada et la Banque Nationale du Canada.

4. Où dois-je enregistrer mon entreprise?

Pour faciliter vos interactions avec les différentes instances gouvernementales, vous devrez d’abord obtenir un numéro d’entreprise, lequel vous permettra notamment de gérer vos remises de taxes et vos déclarations d’impôts sur le revenu. Vous devrez également enregistrer votre entreprise auprès du gouvernement provincial. Consultez le site Registrex pour savoir vers où vous diriger. Vérifiez aussi quels sont les permis et licences que vous devrez obtenir. Enfin, pour les questions relatives aux brevets, aux marques de commerce ou aux droits d’auteur, consultez le site de l’Office de la propriété intellectuelle du Canada

5. Ai-je besoin de recourir aux services de professionnels?

À toutes les étapes de votre parcours, vous aurez besoin de l’aide de professionnels pour vous appuyer dans votre démarche, qu’il s’agisse d’un avocat, d’un conseiller financier, d’un notaire ou d’un comptable.

Consultez les sites des ordres professionnels ou le répertoire des professionnels accrédités pour trouver un expert digne de confiance.

Et pourquoi ne pas demander le soutien d’un mentor, qui peut vous guider et vous donner de précieux conseils, vous aider à établir des contacts et vous ouvrir des portes? Participez à des activités de réseautage pour entrepreneurs, consultez la plateforme Linkedin pour voir des profils intéressants, ou encore, joignez la Chambre de commerce du Canada, un bon point de départ pour la recherche de ressources utiles.

Édité le 22 décembre 2016

Sujets reliés