3 des 10 pires erreurs d’entrepreneur selon Mario Girard

3 des 10 pires erreurs d’entrepreneur selon Mario Girard
Banque Nationale Entreprises, Inspirer Entreprises, Inspirer

Voici 3 des 10 pires erreurs d’entrepreneur selon Mario Girard, président-directeur général du Port de Québec et entrepreneur de plus de 25 ans. 

D’emblée, M. Girard avoue qu’il a fait bien plus que 10 erreurs, mais que celles dont il désire parler sont celles qu’il aimerait faire éviter aux entrepreneurs, car elles ont été coûteuses en temps. « La vie, c’est court, dit-il, certaines erreurs m’ont fait reculer de deux ans, d’autres m’en ont peut-être fait perdre plus…. », de dire le président-directeur général du Port de Québec.

Toujours satisfaire un client

Faux ! Répondre à tous les désirs d’un client fait perdre le focus de son « core business ». Pour réussir en affaires, il faut constamment « jouer avec son diamant ». Notre diamant, c’est ce qu’on a identifié comme différenciation, ce qui nous rend unique, ce dans quoi on est le meilleur. Dire oui à tous fait qu’on s’éparpille et qu’on s’éloigne de ce dans quoi on excelle.

Conclusion : Concentrez toute votre énergie et celle de votre équipe sur votre diamant.

Recruter ou m’associer à un mirage

« Un mirage, c’est une illusion, quelque chose qu’on veut voir, mais qui n’est pas là », de dire M. Girard. Quand on a un besoin criant de personnel. Quand on voudrait combler un poste au plus vite, il est facile de succomber à cette tentation. Résistez ! Une des deux tâches les plus importantes d’un entrepreneur est de recruter du talent.

M. Girard mentionne trois types de gens : les « A » ou Top Performers, les « B » et les « C ». Engager des « A » est crucial pour atteindre le sommet avec son entreprise, car ceux-ci n’auront pas peur de s’entourer de gens talentueux et plus forts qu’eux dans certains domaines. L’inverse arrivera avec des « C ». L’effet boule de neige est réel dans les deux cas.

Le but d’un entrepreneur ? S’entourer de Top Performers qui le rendent « inutile ». « Lorsque je serai vraiment inutile, lorsque mes forces ne seront plus nécessaires à la performance de mon entreprise, je saurai que j’ai vraiment une équipe de A et je pourrai me consacrer davantage  à la prochaine étape » conclut-il.

Perdre de vue mon 3 x 3

« Être entrepreneur, c’est une affaire de famille ! » lance Mario Girard. « Sans le support de ma conjointe et de mes enfants, c’est impossible de réussir » ajoute-il. Équilibrer entreprise, famille et vie personnelle, c’est très difficile.

Voilà pourquoi M. Girard s’est développé un tableau de bord, qu’il appelle son 3 x 3, dans lequel ses priorités, ses trois valeurs principales et ses neuf clés sont écrites. Il l’a constamment sous les yeux pour ne pas oublier le « deal » qu’il a passé avec lui-même et ses êtres chers et s’assurer de passer du temps avec eux. Il l’utilise aussi pour mettre le bon niveau d’énergie sur ses vraies priorités d’affaires.

Par Geneviève Fortin, dans le cadre de l’École d’Entrepreneurship de Beauce.

À lire aussi:

Édité le 3 novembre 2017

Sujets reliés