3 conseils pour diminuer les frais funéraires

3 conseils pour diminuer les frais funéraires
Banque Nationale Épargner, Particuliers, Planifier Épargner, Particuliers, Planifier

Les frais funéraires font partie des dépenses inévitables auxquelles vous devrez faire face un jour. Si certains choix s’imposent, il faut également savoir que la facture peut varier grandement d’une région et d’une entreprise à l’autre. Sachez que dans bien des cas, il est possible de réduire le montant de la note.

Selon une étude de la Corporation des thanatologues du Québec (CTQ), ces frais s’élèvent en moyenne à 6 500 $. Cette somme peut sembler élevée, mais il est important de noter qu’elle inclut les frais administratifs, l’exposition du corps, la cérémonie, la crémation et l’inhumation en columbarium. À cela s’ajoutent entre autres les frais de notaire et les frais de traiteur.

1. Magasiner les frais funéraires

Madame Annie Saint-Pierre, directrice générale de la Corporation des thanatologues du Québec (CTQ), est d’avis qu’il est possible de diminuer les coûts reliés aux funérailles. Prendre le temps de demander à différentes entreprises de services funéraires une liste des forfaits qu’elles offrent est un bon début.

La perte d’un être cher est forte en émotions. En plus de vous acquitter des tâches reliées au règlement de la succession, vous devez notamment choisir un cercueil ou une urne, décider du type de cérémonie et d’inhumation. « C’est un moment où il peut être difficile d’être rationnel et faire des choix selon vos besoins », remarque Mme Saint-Pierre.

« Les frais d’inhumation au cimetière ou au columbarium ne seront pas les mêmes à Rimouski ou à Montréal », ajoute-t-elle. La majorité des cimetières sont gérés par les paroisses. Si vous choisissez le columbarium comme lieu de dernier repos, « attendez-vous à payer plus cher pour une urne à hauteur des yeux », souligne-t-elle aussi.

Mme Saint-Pierre insiste par ailleurs sur les obligations que les entreprises de services funéraires doivent respecter. Il en découle des coûts de base, sur lesquels vous n’aurez pas vraiment de contrôle. Ces coûts incluent le transport et la prise en charge de la dépouille, les services d’un conseiller aux familles pour l’administration – enregistrement à l’état civil et demande de la prestation de décès au Québec ou au Canada, entre autres – et les frais de thanatopraxie. D’une région à l’autre, la facture ne sera pas la même.

2. Faire des préarrangements

Dans une optique de planification, et dans un souci d’assurer l’avenir financier de votre famille, Mme Saint-Pierre estime que les contrats d’arrangements préalables sont un bon moyen d’obtenir une certaine tranquillité d’esprit en prévoyant la gestion des moments difficiles. Cette démarche vous permet non seulement de limiter les coûts, mais aussi de créer une cérémonie à votre image. Vos décisions seront certes plus rationnelles à ce stade puisque vous serez moins envahi par l’émotion que le seront vos proches au moment de votre décès.

Cette planification a une incidence sur les frais, car elle prévient l’impact de l’augmentation des coûts avec le temps. « Le bien-fondé des préarrangements est d’en fixer le prix d’aujourd’hui », souligne Mme Saint-Pierre. Elle ajoute que votre investissement est protégé par la loi, qui exige que 90 % des sommes versées pour payer les préarrangements en tout ou en partie doivent être déposées en fidéicommis.

3. Opter pour la simplicité

Pour des funérailles de base, les arrangements minimums obligatoires pour la prise en charge d’un défunt coûtent environ 2 500 $, toujours selon l’étude de la CTQ. Il s’agit ici de la simple disposition du corps (la crémation, sans urne, sans exposition et sans cérémonie). Une cérémonie en présence des cendres, qui comprend la crémation, la salle et l’urne, coûte, quant à elle, 3 800 $ en moyenne.

Mme Saint-Pierre note que les expositions privées, qui créent un moment d’intimité pour la famille tout en aidant à réduire les coûts, se voient de plus en plus.

Frais funéraires en quelques chiffres

Le cercueil* : entre 1 000 $ et 10 000 $. S’il y a crémation, certaines entreprises offrent un cercueil de location, avec un choix de cérémonie.

L’urne* : entre 300 $ et 3 000 $, en fonction du modèle sélectionné. Elle peut être en bois, en aluminium, en céramique, en bronze ou même en sable, sculptée, peinte ou gravée.

L’exposition* : entre 500 $ et 2 000 $, selon la durée et le genre de cérémonie.

L’inhumation : les prix varient en fonction de la région et du lot choisi. En moyenne, les coûts minimums pour la région de Montréal sont :

  • Lot pour urne : environ 1 900 $
  • Lot pour cercueil : environ 3 600 $
  • Monument : environ 1 400 $
  • Columbarium : entre 125 $ et 320 $

* Source : Corporation des thanatologues du Québec

Les options pour les frais funéraires sont nombreuses; il y a des scénarios pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Une façon d’en simplifier la planification et l’organisation est d’en parler avec vos proches. En exposant clairement vos dernières volontés, vous pourrez guider leurs décisions au moment du deuil.

Édité le 10 mai 2018

Sujets reliés